Actualités Social

Santé – L'abcès dentaire peut tuer en une semaine

Un mauvais soin dentaire pourrait être fatal. Un chirurgien thoracique expose ce mal, tout à fait curable.

La négligence des soins dentaires peut tuer en seulement une semaine, selon le Dr Manja­kaniaina Ravoatrarilandy, chirurgien au service des chirurgies thoraciques du centre hospitalier universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona (CHU JRA), la semaine dernière. « La complication d’un abcès dentaire peut engendrer une médiastinite odontogène. C’est la progression d’une infection dentaire jusqu’à la base du cou et du thorax. L’évolution de la maladie est très rapide. Au bout de sept à huit jours, on peut en mourir s’il n’y a pas de traitement », explique le chirurgien.
Les symptômes de la maladie se présentent comme suit. Dans les trois à quatre premiers jours, une enflure est localisée au niveau des gencives. À partir du quatrième jour, on peut avoir de la fièvre, un gonflement au niveau de la gorge. On peut, par la suite, ressentir une douleur thoracique et une détresse respiratoire.
La médiastinite est l’inflammation de la région entre les poumons, appelée médiastin. A Madagascar, 90% des médiastinites seraient causées par un abcès dentaire post-opératoire ou d’autres infections au niveau de la bouche. « Les soins dentaires sont négligés dans les pays en voie de développement. Souvent, on se fie à l’automédication, en consommant des anti-inflammatoires qui ne servent qu’à calmer la douleur. C’est pourtant un facteur favorisant la prolifération de la maladie », poursuit-t-il.

Stade avancé
Selon une étude effectuée auprès du service des chirurgies thoraciques du professeur Jean Louis Rakotovao, 57,14% des personnes
admises au service thoracique du CHUJRA ont été victimes de cette maladie, en 2012. Une statistique qui n’aurait pas diminué en 5 ans. La maladie touche particulièrement les hommes. Et la moyenne d’âge des victimes est autour de la trentaine.
71,48% des cas ne s’en sortent pas idemnes. « On n’arrive à l’hôpital qu’à un stade avancé de la maladie », renchérit le Dr Manjakaniaina Ravoatrarilandy.
Ce n’est pas la seule complication que peuvent engendrer les mauvais soins dentaires. « Les germes des maladies bucco-dentaires non traitées se propagent dans les vaisseaux sanguins, pour ensuite toucher d’autres organes, particulièrement, ceux qui pompent beaucoup de sang, à savoir les reins, le cœur. Cela peut provoquer aussi d’autres maladies. Le plus important, c’est d’avoir une bonne hygiène bucco-dentaire. En cas de carie dentaire, il est primordial de consulter un odonto-stomatologue pour les soins », recommandent les odonto-stomatologues.

Miangaly Ralitera