A la une Faits divers

Accident à Ankazobe – Un danseur de Dalvis meurt sur le coup

Le groupe Dalvis, en direction d’Antananarivo pour un concert, a eu un accident mortel, hier, à 1 heure du matin, à Ankazobe. Un danseur est mort sur le coup.

Terrrible. Le chanteur Dalvis et sept membres de son groupe ont été blessés dans un accident de la circulation, survenu sur la RN4, à vingt-cinq kilomètres avant d’entrer à Ankazobe. Ils se dirigeaient vers la capitale quand le pire les a rattrapés. Ils ont perdu un danseur dans ce drame d’une rare violence. Le malheureux est décédé sur le coup. Or, l’équipe devrait rejoindre La Suite 101, à Ambatonakanga, pour un concert. Le show a été annulé, selon les organisateurs qui ont immédiatement proposé une autre soirée tropicale aux noctambules.

Aux dernières informations recueillies auprès de la brigade de la gendarmerie d’Ankazobe, seul l’état de l’un des blessés a nécessité son évacuation immédiate vers l’hôpital JRA à Ampefiloha, après les premiers soins d’urgence qu’il a reçus dans l’hôpital local. Les autres n’en ont pas besoin et ils sont gardés à Ankazobe pour un suivi rapproché des médecins, selon les explications concordantes. « Dalvis, quant à lui, a été touché au pied. Ce n’est pourtant pas très grave», assure la gendarmerie joint par téléphone.

En plein virage

Les agents chargés du constat n’ont pas davantage donné des précisions sur le sort du chauffeur, puisqu’ils ne l’ont pas vu à leur arrivée sur les lieux de l’accident. « Peut-être est-il également blessé et transféré très rapidement à Antananarivo », suppose le commandant de brigade.

Mais revenons sur les circonstances des faits. L’embardée s’est précisément produite en plein virage. D’après les propos des rescapés recueillis par la gendarmerie, le conducteur aurait roulé plus ou moins vite.

Au niveau du tournant dangereux, il aurait subitement perdu le contrôle de ses pédales. Du coup, son véhicule de marque Mercedes Sprinter, un taxi-brousse reliant Marovoay  et Antananarivo, est allé dans le décor avant de partir en tonneaux pour se retrouver finalement sur le flanc en contrebas. Les personnes à bord, sauf le danseur, auraient réussi à s’extraire du véhicule après les chocs.

Outre la perte en vie humaine déplorée dans cette sortie de route, les dégâts matériels sont apparemment importants, selon d’autres précisions rapportées par un élément de la brigade. « Le capot s’est courbé, tandis que le pare-brise et les vitres latérales ont volé en éclats », décrit-il.