Accueil » Social » RN7 – Près de deux mille personnes partent pour Antsirabe
Social

RN7 – Près de deux mille personnes partent pour Antsirabe

Les  taxis-brousse  se  préparent  à  ramener  à  Antsirabe les  habitants  qui  comptent  y  passer  les  fêtes  pascales.

Malgré le temps de pandémie, de nombreux voyageurs partent pour Antsirabe depuis la fin de la semaine. Il s’agit de deux mille voyageurs qui ont été enregistrés au niveau de la gare routière de Fasan’ny Karana. Une longue file d’attente a été remarquée au niveau de cette gare routière. « Samedi, nous avons enregistré près de cent cinquante véhicules qui partent pour Antsirabe », indique Thomas Arsène Ravonjinarivo, vice-président de la zone régionale du comité de co-gestion de la gare routière de Fasan’ny Karana.

Cette grande affluence a étonné les transporteurs, notamment par rapport à la situation actuelle. « Les véhicules affichent complets depuis samedi, de nombreuses personnes ont choisi de rentrer et de passer la fête pascale en famille à Antsirabe », indique un chauffeur desservant la RN7. Pour d’autres voyageurs, le but c’est de s’éloigner de la capitale. « On a décidé de partir pour Antsi­rabe puisque tous nos proches habitent là-bas. Mes enfants sont en vacances de Pâques et c’est mieux si on reste là-bas pour un moment », indique Njiva, un père de famille rencontré sur le lieu.

Parallèlement, les transporteurs ont demandé une augmentation des frais de trans­port. « Pour l’instant, le frais de transport pour Antsirabe reste à 10 000 ariary. Alors que nous, transporteurs, partons vide depuis Antsirabe vers la capitale, nous avons envoyé une lettre de demande par rapport à une légère augmentation du frais à 14 000 ariary. Et ce, afin que les transporteurs compensent leurs pertes par rapport au trajet Antsirabe-Tana », évoque le responsable de la gare routière. Au niveau de la gare routière Fasan’ny Karana, les mesures barrières ont été renforcées. Le nombre de personnes par banquêtte dans chaque véhicule a été maintenu.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter