Accueil » Social » Prise en charge covid-19 – L’approvisionnement en oxygène renforcé
Social

Prise en charge covid-19 – L’approvisionnement en oxygène renforcé

Le  besoin  en  oxygène  augmente  au  niveau  des  centres  de  prise  en  charge.

Un appui du système d’approvisionnement a été mis en place afin pallier à l’augmentation des demandes en matière d’O2 au sein des centres de prise en charge de Covid-19.

Face à la hausse des formes graves de Covid-19, le besoin en oxygène augmente dans les centres de prise en charge de Covid-19 de la capitale. Le renforcement de l’approvisionnement en oxygène reste une solution proposée par les autorités sanitaires pour y faire face. « L’approvisionne­ment en oxygène dépend principalement des besoins des centres de prise en charge. Le dispatching va être déterminé en fonction de ces besoins », indique une source auprès du ministère de la Santé publique.

Même si une insuffisance a été constatée par certains malades surtout au niveau de certains centres de prise en charge de la capitale. Un malade en témoigne, « On ne m’a mis de l’oxygène que deux jours après m’avoir hospitalisé ». Pour l’instant, aucune pénurie n’a été confirmée par les autorités sanitaires. Actuellement les générateurs d’oxygène des centres de prise en charge comme ceux du Centre Hospitalier Univer­sitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona (CHUJRA), du centre hospitalier de Befelatanana, fonctionnent pour assurer cet approvisionnement.

« Le but est de réduire le risque pour les patients traités.» De leur côté, certains fournisseurs d’oxygène à usage médical interrogés ont affirmé qu’une augmentation de la production a été adoptée durant la hausse des cas de Covid-19. « Nous sommes au maximum de notre production. La société fonctionne 24h sur 24 et 7 j sur 7. Nous déployons tous les moyens nécessaires », indique Dina Razafiarisoa, directeur d’exploitation de la société EOLE qui produit de l’O2 à usage médical.

La famille du malade essaye tant bien que mal de trouver des solutions par elle même.

Mise en garde

Un nouveau « business » vient de faire son apparition ces dernières semaines. Des masques à oxygène portables, des kits de bouteilles rechargeables, sont mis en vente en ligne. De 800 000 jusqu’à 1 million d’ariary, le prix varie selon le vendeur. C’est devenu une nécessité pour les malades en urgence ou qui suivent des traitements à domicile. Toutefois, les professionnels de santé mettent en garde face à ce phénomène. « Il faut vraiment faire la différence entre l’oxygène à usage médical et celui à usage industriel. La différence réside dans la pureté de l’oxygène médical produit qui est plus légère », souligne un médecin.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter