Economie

Ministère de l’environnement – Aucun Employé de courte durée remercié

La ministre Vahinala Baomiavotse Raharinirina rencontre ses premiers coups politiques. Des Employés de courte durée veulent garder leur place.

Des employés de courte durée (ECD) au sein du ministère de l’Environnement et du développement durable (MEDD) se sont plaints de ne pas avoir reçu leur salaire depuis le mois de janvier de cette année. Des représentants des soixante-cinq employés de courte durée (ECD) concernés par ce non paiement de salaire ont tenu à faire savoir sur les réseaux sociaux que, pour eux la situation de confinement ne peut être gérée comme il faut vu qu’ils n’ont pas de quoi acheter des provisions. Le ministère concerné répond alors que des efforts ont été fournis et le seront encore dans les jours à venir. Aux premières explications, tout est question de procédure. « Le nouveau DAF est en pleine préparation des procédures financières en vigueur. En fait, les salaires de soixante-cinq ECD ont été supprimés avec le compte commercial AFARB, un compte commercial dans lequel sont comptabilisées les recettes telles que les redevances et les taxes », explique alors un membre de cabinet de la ministre Vahinala Baomiavotse Raharinirina. Ce compte n’existe plus avec la nouvelle Loi de finances 2020. Les contrats des ECD dans tous les ministères se renouvellent tous les ans. Les ministres ont la prérogative de les renouveler ou pas, en fonction de l’utilité justifiée de ces emplois de courte durée. Ce qui veut dire que des gymnastiques financières sont effectuées par l’équipe de la nouvelle ministre pour pouvoir garder ces employés de courte durée pour cette année.

Politique

La ministre Vahinala Baomiavotse Raharinirina explique qu’elle a déjà reçu ces employés ECD au mois de février. « J’ai déjà pris mes responsabilités par rapport à leur cas. Je ne vois pas l’intérêt de parler de ce problème de salaire sur les réseaux sociaux alors qu’ils connaissent mon numéro ou encore mon adresse mail. Des discussions face à face s’avèrent toujours avantageuses pour résoudre des problèmes », rétorque-t-elle. En effet, la revendication de salaires non payés des ECD de ce ministère, en filigrane, est motivée par des pressions d’autres hauts responsables, indiqués comme « en quête de garder leur place », vu que des appels à manifestation d’intérêt pour des postes de cadres ont été lancés récemment par la nouvelle ministre. « Les employés ECD seront payés dans un délai plus rapide qu’habituellement. L’année dernière, ils n’ont été payés qu’au mois de septembre ». La ministre lance alors le défi d’un paiement au mois d’Avril, ou en mai au plus tard, tenant compte toutefois, de la réponse à la demande d’autorisation d’engagement déjà adressée au ministère de l’économie et des finances.