Economie

Démonétisation – Mise en garde sur les pratiques d’escroquerie

Le retrait de la circulation des anciens billets de banque a été officialisé en conseil de gouvernement. La banque centrale annonce des mesures de suivie et de contrôle.

Plus qu’un mois. L’utilisation des anciens billets de banque émis en 2004 ne sera plus en vigueur à partir de la fin de l’année. L’annonce effectuée, avant-hier, en conseil de gouvernement appuie ainsi les mises en garde émanant, hier, de la banque centrale sur les éventuelles pratiques d’escroquerie. « Des mesures pénales seront entamées à l’encontre des personnes qui seraient tentées de monnayer le remplacement des anciens billets de banque par les nouveaux. À chaque renouvellement d’une gamme de billets qui se fait généralement après une dizaine d’années de mise en circulation, les personnes de mauvaise foi arpentent les campagnes pour profiter de la crédulité de ceux qui sont mal informés pour acheter les anciens billets à presque la moitié de leur valeur », déplore Naina Rabearivony, vice-gouverneur de la banque centrale. Pour limiter les contrefaçons, la pratique mondiale est de modifier généralement les billets tous les dix ans, en intégrant les avancées technologiques. Pour Madagascar, les dernières émissions de billets de banque datent de 2003 et 2004. Les technologies d’impression fiduciaire et les éléments de sécurité ont beaucoup évolué.

Stabilité

La nouvelle gamme se caractérise par une harmonisation des éléments graphiques de l’ensemble des billets pour faciliter leur identification. Ces billets sont dotés des meilleurs éléments de sécurité des plus récents et des plus fiables, permettant de vérifier aisément leur authenticité. Cependant, les risques de fraude persistent et les faussaires sont toujours présents.

Le renouvellement de la gamme de billets de banque devient ainsi un impératif dans la mesure où cela impacte tant sur la réduction des risques de fraudes ainsi que sur la sécurité de la stabilité monétaire du pays. En totalité, les billets de banque produit en 2003 et 2004 avoisine les trois mille six cent milliards d’ariary. « Seulement 5 % de ces anciens billets sont encore en circulation, équivalent à un montant de cent quatre vingt deux milliards d’ariary.

Ces 5 % restant seront encore utilisables jusqu’à la fin de l’année. Cependant, les usagers ont encore jusqu’à juin 2021 pour échanger ces billets de banque », détaille le vice gouverneur. Les anciens billets de banque peuvent être échangés au niveau des guichets de la BFM, des banques primaires ou encore des perceptions principales du trésor public entre janvier et décembre 2020. Au-delà du 31 décembre de cette année, les usagers pourront alors échanger les anciens par les nouveaux. Les procédures de destruction des anciens billets retournés à la banque centrale ont déjà commencé depuis l’annonce de l’arrêt de la mise en circulation de ces derniers. « Une commission de destruction est en place, les membres de cette commission ont déjà prêté serment devant le tribunal pour s’assurer de la transparence de leurs actes. En ce sens, la commission est aussi soumise à des niveaux de contrôle élevés », rassure le second responsable de la banque
centrale.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • – Est-ce que les agents administratifs responsables passent chaque matin au marché pour l’annoncer aux citoyens, avec un stand bien en vue aux croisements des chemins de passage.
    – Aussi rester devant les écoles car les écoliers et les étudiants sont les meilleurs « incitateurs » à l’information.
    – Exposer devant chaque mairie