Faits divers

Analakely – Un ouvrier chute du troisième étage d’un hôtel

Un travailleur de chantier est tombé du troisième étage de l’hôtel Le Grand Mellis, à Analakely, hier peu avant 10h. Il a eu la jambe gauche fracturée.

Culbute. Hier, il était presque 10h quand un coup de théâtre s’est produit à l’hôtel Le Grand Mellis à Analakely, en cours de réhabilitation. Un des ouvriers qui y a travaillé a chuté du troisième étage et s’est retrouvé en bas, inerte et aplati sur un sol goudronné.

À l’instant, son nez a abondamment saigné et son œil a enflé. Une fracture ouverte a été constatée sur sa jambe gauche, selon les précisions des sapeurs-pompiers venus à sa rescousse.

Âgé de 34 ans, la victime est montée fixer une décoration, alors que ses collègues étaient encore au rez-de-chaussée pour préparer leur matériel. Tout à coup, elle est tombée avec les échafaudages. « Cet homme aurait taraudé le mur à ce moment-là et touché un câble électrique qui l’a catapulté », raconte la police du commissariat de la Sécurité Publique du premier arrondissement (CSP1) à Analakely.

Le casque de protection qu’a mis le trentenaire n’a pas pu le protéger. Qui plus est, il n’était pas attaché à une ceinture de sécurité. « Je n’ai pas d’autres détails sauf que ses blessures étaient sérieuses. C’est ce que j’ai vu. De plus, les badauds se sont rapidement amassés autour de lui pour observer et le prendre en photo », relate un agent de sécurité surveillant sur les lieux.

En vie

Aussitôt, les personnes présentes ont amené le blessé à la Croix-Rouge à proximité où elles n’ont pas été reçues. Pour cette raison, elles l’ont porté jusqu’aux locaux de l’Organisation de secours de Tsaralalàna. « À ce moment-là, nos quatre secouristes véhiculés sont sortis de la caserne pour leur venir en aide. Ils se sont croisés près de notre portail », a décrit un sapeur-pompier.

La victime a été transportée vers le service des urgences de l’hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA), à Ampefiloha. « Jusque là, il était toujours en vie. Les médecins l’ont pris en main », ajoute le sapeur-pompier.

La police du CSP1 a dépêché des hommes pour interroger la cause et les véritables circonstances de cette tragédie. « Ils sont nombreux à manœuvrer dans les travaux de rénovation de cet hôtel. Ce jeune homme, lui, s’occupait de la partie haute du bâtiment », explique-t-elle.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter