Accueil » Social » Grève des vétérinaires – Les abattoirs continuent à fonctionner
Social

Grève des vétérinaires – Les abattoirs continuent à fonctionner

Les  abattoirs  fonctionneront  normalement  pendant le  weekend.

Les ménages ne devront pas avoir de la difficulté à trouver de la viande, durant ce week-end. L’approvisionnement de la capitale en viande de zébu se poursuit, malgré la grève d’avertissement de 48 heures des vétérinaires. Hier, plusieurs camions ont transporté des zébus et des porcs dans les abattoirs d’Ankadindratombo et d’Anosizato. « Nous avons acheté ces zébus, pendant le marché du mercredi. Les vétérinaires ont encore signé la fiche individuelle de bovidé (FIB), lorsque nous avons quitté Ambalavao, hier (ndlr : jeudi) », explique une femme qui a transporté une trentaine de zébus à Antananarivo, depuis Ambalavao. Des zébus et des porcs, en provenance de l’Ouest de Madagascar sont, aussi, arrivés dans les abattoirs d’Anosizato-Ouest, hier.

On ne sait pas, toutefois, jusqu’à quand la viande de zébu sera disponible sur le marché. Les vétérinaires sont en grève d’avertissement, hier et ce jour. Pendant ces deux jours, ils ne signeront pas la FIB.

Révolte

Aucune transaction ne pourra s’effectuer, en cas de manquement d’une signature. Ce qui pourrait bloquer l’approvisionnement de la capitale.

Les vétérinaires réclament la libération de leurs trois confrères. Ces derniers sont en prison à Morondava, à Antalaha et à Manakara. Ils sont soupçonnés de complicité de blanchiment de zébus volés. Les vétérinaires se révoltent. « Comment peut-on être complice de blanchiment de zébus volés, alors que notre responsabilité est de contrôler la santé de l’animal qui se présente devant nous? », lance un vétérinaire.

Le vice-ministre chargé de l’Élevage, auprès du ministère de l’Agriculture et de l’élevage, le Dr Raymond, est allé droit au but pour faire comprendre aux grévistes, que c’est l’État qui tient les rènes. « Les vétérinaires ne sont pas forcés de signer la FIB, de vacciner les animaux. Si certains pensent qu’ils ne peuvent plus assurer cette fonction, qu’ils se manifestent. Et l’État prendra la décision adéquate. Nous allons prendre leur poste », souligne le Dr Raymond. La grève d’avertissement de 48 heures des vétérinaires s’achève, ce jour

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter