Accueil » Social » Biodiversité – 31% des lémuriens risquent de disparaître
Social

Biodiversité – 31% des lémuriens risquent de disparaître

Des  écoles  ont  participé  à  la  célébration  de  la  journée nationale  des  lémuriens  au  Parc  Tsimbazaza.

Les lémuriens sont les primates les plus menacés sur terre. Renforcer la sensibilisation contre des pratiques comme la domestication, ou encore la chasse illégale, est mise en avant cette année.

En marge de la célébration de la journée nationale des lémuriens, dans le Parc Zoologique de Tsimbazaza, il a été annoncé que la disparition des lémuriens est imminente. 31% des lémuriens sont en danger critique d’extinction et 98% des lémuriens sont menacés, selon l’IUCN Save Our Species. La domestication, la chasse, la consommation et le trafic font partie des pratiques accentuant la menace, selon Alliance Vohary Gasy, dans un hôtel de renom à Ambanja. Les animaux sont enfermés dans de mauvaises conditions, comme des cages étroites, et ils servent de divertissement pour les clients dudit hôtel.

En 2020, la photo d’un lémurien mort sur le dos d’un homme a été partagée sur le réseau social Facebook. « Le plus difficile à admettre est que ces pratiquent se répètent et cela témoigne de l’inconscience sur l’importance de ces espèces », indique l’Alliance Voahary Gasy sur sa page facebook. La situation se dégrade, car mis à part le risque de disparition, beaucoup d’autres facteurs entrent en jeu, entraînant la perdition de ces primates emblématiques de Madagas­car. Durant la célébration, il a été évoqué que les lémuriens sont classés en sept familles mais trois d’entre eux se sont éteintes ,et ce à cause des chasses illégales et principalement de la déforestation. Selon l’IUCN, sur cent onze espèces et sous espèces, huit sont en danger critique d’extinction, dix-huit en danger, quinze quasi-menacées, huit en préoccupations mineures, quarante- et-une considérées relevant de données insuffisantes, et sept n’ont pas encore été évaluées.

Sensibilisation

Sur les cent-sept espèces de lémuriens de Mada­gascar, la quasi-totalité est menacée d’extinction, selon l’UICN. Entre 2000 et 2009, trente-neuf nouvelles espèces ont été décrites. En 2010, cinq familles, quinze genres et cent-une espèces de lémuriens sont officiellement reconnues.

Le Microcèbe de madame Berthe est le plus petit primate du monde, qui pèse 30g. Le thème de la célébration de cette année est: « Lémuriens: trésor de la forêt, à ne pas consommer ni à domestiquer ». Avec la recrudescence des pratiques qui menacent ces espèces, Baomiavotse Vahinala Raharinina, ministre de l’Environnement et du développement durable, dans son allocution en marge de cette journée, a souligné que des sensibilisations restent à faire auprès de la population. « On sait tous que les lémuriens jouent un rôle crucial dans les parcs et les aires protégées », indique la ministre dans son discours. Si les pressions continuent de s’abattre sur ces espèces, il se peut que certaines ne soient plus là d’ici quelques années.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter