Accueil » A la une » Météo – Tempête du désert dans le Sud
A la une Social

Météo – Tempête du désert dans le Sud

Une  tempête  de  sable  a  soufflé  dans  le  Sud  profond  qui  a  envahi  Ambovombe et  Amboasary  Atsimo.

Une tempête de poussière persiste à Ambovombe. La météo lance une vigilance vent fort dans le Sud jusqu’à samedi.

Une tempête de poussière et de sable fait rage dans le Sud. Le district d’Ambo­vombe est couvert d’une brume de poussière et de sable, depuis trois jours. Son atmosphère est teintée en jaune orangé. Les vents soufflent forts, atteignant une vitesse de 60 kilomètres à l’heure. La population, les végétations et les animaux en font les frais. « Nous ne respirons que de poussières », déplore une habitante d’Ambovombe. Beaucoup n’osent sortir de chez eux. « Il est dangereux d’aller dehors, avec ce temps. Je constate des personnes qui souffrent de problème respiratoire et de vision », lance Beyndrova Paubert, propriétaire d’une radio privée à Ambovombe. Il a décidé de suspendre la transmission de ses émissions. « L’émetteur et les autres équipements sont couverts de poussière », regrette-t-il.

Les maires des communes d’Ambovombe, d’Erada et de Maroalopoty, entre autres, ont signalé la destruction de plusieurs habitations, en bois. Ils ont rapporté, également, le décès de plusieurs bétails. « Les animaux n’ont ni à manger ni à boire. Les vents et les poussières ont accentué les impacts de la sécheresse », indique Jean de Brousse Rediadrisoa, maire de la commune d’Ambovombe. Beyndrova Paubert soutient que ce n’est pas la tempête de poussière qui a tué ces bétails, mais plutôt, la sécheresse qui sévit depuis quel­ques temps.

Jusqu’à samedi

Le maire de Maroalopoty, Fagnohira Miha, tire la sonnette d’alarme. « Si ces vents forts persistent, nos habitants vont mourir de faim », lance-t-il. Ce phénomène météorologique risque de renforcer l’insécurité alimentaire. « Les vents ont déraciné des plantes sur des champs de culture, à savoir, du manioc, de la patate douce, des maïs, des légumes. Même les cactus ont tombé », affirme Beyndrova Paubert. Dans la commune de Maroa­lopoty, les champs de culture seraient, complètement, dévastés. « Les poussières s’accumulent sur les champs de culture », témoigne Fagnohira Miha.

Cela fait une semaine que le vent souffle fort au Sud. Les trois derniers jours ont été durs pour Ambovombe. « Nous avons l’habitude de voir une tempête de poussière et de sable, chaque année, au mois de septembre ou octobre. Mais ce qui s’est produit ces derniers jours est violent. Les nuages de poussière persistent 24 heures sur 24 », indique un habitant d’Ambovombe. Les vents forts sont, malheureusement, prévus persister jusqu’à samedi après-midi sur les côtes Sud, selon la prévision des techniciens en météo. Une vigilance vent fort est lancée par la direction générale de la Météorologie

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter