Chronique

Chronique de VANF : Les 34.000 hectares du Betsimitatatra

«La plaine alluviale d’Antananarivo, propice à la culture du riz, a conditionné l’installation de la ville qui en tirait sa subsistance et a profondément marqué la forme de l’urbanisation. Schématiquement, c’est le seuil rocheux de Bevomanga qui explique la formation de la plaine. Il freine l’écoulement des eaux et provoque un dépôt considérable d’alluvions dont la profondeur dépasse 30 mètres à Mahamasina. Cette plaine alluviale est périodiquement inondée par les canaux d’irrigation rizicoles, ou sporadiquement, lors de crues catastrophiques pendant la saison des pluies (1959, 1982). Des cyclones successifs gonflent le cours des rivières alors que la “passe” de Bevomanga n’assure qu’un débit limité. La plaine comprend 34.000 hectares de rizières et mesure environ 35 km du Nord au Sud et d’Est en Ouest» (p.14).

Ci-dessous, une courte chronologie des faits marquants du développement de la plaine du Betsimitatatra. L’indifférence au Betsimitatatra vient en grande partie de l’ignorance de sa part dans l’histoire et la fortune de la Ville d’Antananarivo. Nos manuels d’histo-géo, tout en ignorant les îles malgaches éparses, font également l’impasse sur un «grenier à riz» qui avait permis à Andrianampoinimerina de lancer sa prophétie politique : «ny riaka no valam-pariako». Du mot indonésien «Faria», diguette de rizières.

1610 : Fondation d’Antananarivo sur la colline d’Analamanga, 1425 mètres d’altitude à son point culminant.
1675-1710 : Règne d’Andriamasinavalona. Construction d’une digue entre Alasora et Antananarivo.
1785-1810 : Règne d’Andrianampoinimerina. Les digues dans le Betsimitatatra (1200 mètres d’altitude) servent de frontières entre les Toko. Création du marché de Soanierana.
1810-1828 : Règne de Radama 1er. Percement des roches d’Ambatovinaky. Amènagement de l’esplanade de Mahamasina. Amènagement Ambohitsorohitra pour le marché du Zoma. Construction du palais «Telo Tafo» à Soanierana-Ankadimbahoaka. Construction d’un pont sur l’Ikopa.
1828-1861 : Règne de Ranavalona 1ère. Amènagement du lac Anosy. La Ville s’étend sur les buttes collinaires Isoraka-Isotry, Faravohitra, Ankaditapaka, Ambatomitsangana, Antanimena.
Septembre 1895 : Le corps expéditionnaire français arrive par Ambohidratrimo, mais hésite à s’engager dans le Betsimitatatra et choisit de contourner la plaine inondable par les buttes collinaires du Nord vers l’Est.
1910 : Inauguration de la gare de Soarano
1922 : Le Plan d’urbanisme Géo Cassaigne amènage Analakely et Tsaralalàna
1924 : Aménagement de la route circulaire autour de la colline d’Antananarivo
1954 : Le Plan d’urbanisme J. Dorian/P. Maitre/Razafy-Andriamihaingo planifie les lotissements d’Ampefiloha et des 67 hectares
1959 : Grande inondation dans la plaine
1963 : Le Plan d’urbanisme de la SCET (par Arsac et Pelletier) recommande l’extension dans la ville basse.
1974 : Le Plan directeur d’Urbanisme prévoit cinq bassins d’accumulation qui ne seront jamais mis en oeuvre.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter