Accueil » Social » USINE PHARMACEUTIQUE – Le Pharmalagasy face à des problèmes financiers
Social

USINE PHARMACEUTIQUE – Le Pharmalagasy face à des problèmes financiers

Le DG de Pharmalagasy, Désiré Rakotozanaka évoque aussi d’autres alternatives pour l’usine.

L’usine créée pour produire le traitement contre la Covid-19 se trouve en mauvaise posture. La consommation de CVO+ a fortement diminué.

Le directeur général de l’usine Phar­malagasy, Joël Désiré Rakoto­zanaka, va droit au but. « Le Pharlamagasy fait face à des problèmes financiers, actuellement », annonce-t-il, hier, devant la presse. La baisse de l’épidémie de coronavirus a fait chuter les chiffres d’affaires de ce laboratoire pharmaceutique, qui s’est focalisé dans la production du Covid-organics ou le CVO+, un médicament de prévention et de traitement de la maladie à coronavirus. «La vente de ce médicament dans les pharmacies diminue, car l’épidémie est maîtrisée. Malheureusement, presque 98% de nos ressources proviennent de la vente du CVO+», enchaîne le directeur général.

Suite à ces pertes, des cadres de l’entreprise n’ont pas été payés, depuis quelques mois. Les simples employés, quant à eux, auraient continué à percevoir leurs salaires. Malgré ces déficits, les dirigeants de cette usine pharmaceutique, fondée par l’état durant la propagation de l’épidémie de coronavirus, n’envisagent pas de fermer ses portes. « Nous cherchons des solutions avec la Présidence de la République, pour redresser l’entreprise », déclare Joël Désiré Rakotozanaka.

D’autres médicaments

En parallèle, l’usine prépare la production d’autres médicaments, à part le CVO+, en partenariat avec le Centre national d’Application de recherche pharmaceutique (Cnarp). « Je ne peux pas donner de chiffres précis, mais ce qui est sûr, c’est qu’il y aura plus d’un médicament à produire, avec le Cnarp », enchaîne Joël Désiré Rakotozanaka. L’exportation de ces produits serait, également, à l’étude. En parallèle, la production de compléments alimentaires se poursuivra. Le Pharmalagasy prévoit de travailler avec l’association des tradipraticiens qui utilisent les plantes médicinales (FITRAMA) pour la distribution de ses produits. « Cette association dispose d’une cinquante de points de vente », ajoute Joël Désiré Rakotozanaka.

Mais cette collaboration n’est pas vue d’un bon œil par des professionnels de santé. « Pourquoi ce laboratoire pharmaceutique de l’état, voudrait-il collaborer avec cette association qui ne respecte même pas l’éthique et la déontologie de la médecine ? Pourquoi ne choisit-t-il pas d’autres enseignes légales ? Il peut aussi créer ses propres points de vente, comme le font Homeopharma ou le Vaniala », recommande une source, ayant requis son anonymat. Le Pharmalagasy a encore du pain sur la planche pour gagner sa notoriété.

4 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Cette usine de camelote résume le mandat du président de la république actuel . Tout y est : supercherie , copinage , incompétence, népotisme , détournements , surenchère , mensonge , affairisme etc … Si vous voulez voir son vrai bilan n’hésitez pas à pointer du doigt cet aventurisme mêlé d’obscurantisme et de folie de grandeur . La médecine traditionnelle Malgache a été déconsidérée par l’appât du gain facile de pseudo scientifiques et la vision tentaculaire en business de l’homme d’affaire très proche du régime .
    Et on continue à déverser des contre-vérités parce que les gens se sont bien détournés de ce pisse-mémé tambavy depuis bien avant le reflux de la pandémie . Les vertus thérapeutiques tant vantés par les courtisans du pouvoir sont la risée des autres pays . Le président du conseil d’administration très controversé a déliré sur des commandes extérieures illusoires . Le rapport de la cour des compte sur les détournements du fonds covid pour le fonctionnement de cette usine reste à travers la gorge des bailleurs de fonds et de la société civile . Il y a eu à un moment les fameux «  fandorona ny boky mena » il est temps peut être de jeter à Andranilanitra ces CVO plus que dangereux sans omettre le recyclage des bouteilles . Non cette décoction n’a jamais permis de guérir contre le covid sinon on n’aurait pas tous ces décès en 2020 faute de démarrage à temps de la campagne de vaccination !

  • Récemment encore l’illuminée porte -parole à la présidence et directrice de la communication s’est illustrée par ces inepties sur ce CVO lors de la commémoration des 65 ans d’existence de l’IMRA . Cette dame  » kalanoro  » qui a bien encensé la pseudo prophétesse Brésilienne à l’époque dans le but soi-disant « sauver l’humanité » . Pr Ratsimamanga qui doit se retourner dans sa tombe en voyant cette plante l’Artémisia Annua qu’il a importée de la Chine justement pour traiter le malaria , finir comme objet de propagande malsaine avec la complicité de Bionexx d’un régime en quête de notoriété internationale en début de mandat . Tous ces Médecins et autres scientifiques d’opérette qui ont monté ces essais cliniques bidon pour flouer les experts de l’OMS devraient finir au PAC pour corruption active , homicide volontaire et abus de confiance . Le fait de traiter empiriquement la population testée positive au Covid mais sans symptômes avec le cocktail CVO + Hydroxychloroquine+ Azithromycine explique sans nul doute la flambée des maladies rénales et hépatiques maintenant . Et comment croire encore à ce cirque de présentation en fin de mandat du PEM sauf probablement pour ce diaspora  » mihenoheno any dia tonga mitady toerana aty  » !

  • Et dire que le PDT, instigateur de cette identité » a été élu « homme de l’année de l’industrialisation » par des organismes intl. A rire !! A pleurer de rire!! A hurler de rire !!!
    Encore un copinage à grande échelle et un vulgaire trophée sur son bureau décerné sans aucune base crédible de terrain !

    • C’est un complotiste antivax qui a des atomes crochus avec Philippe de Villiers et le Puy du Fou dont il s’est inspiré le colisée d’Anatirova . Et dire que c’est un champion de l’industrialisation qu’il faudrait demander maintenant des comptes à l’ONUDI sur quels critères fiables se sont basés leurs décernements de trophée à la con ! On ne va pas en rire car les Malgaches ne méritent pas un tel affront …