Accueil » Social » CNIDH – Seth Andriamarohasina reconduit
Social

CNIDH – Seth Andriamarohasina reconduit

Les deux membres du jury, Harimanana Raniriarinosy (à g.) et Mamelasoa Ramiarinarivo.

La sélection des candidats représentant l’Ordre des journalistes de Madagascar (OJM) auprès de la CNIDH s’est déroulée, lundi matin au bureau du président de l’OJM, à Antanimena.

Cinq candidats ont déposé leur candidature depuis le 10 août, la date butoir du dépôt des candidatures étant fixée le 7 septembre. Sur les trois candidats qui ont effectué l’entretien, le jury a proposé deux noms, Seth Andriamarohasina qui a obtenu la meilleure note de 16/20 contre 14/20 pour Nandrasanela Elise.

Ainsi, Seth Andriamarohasina est reconduit à sa place selon les critères et propositions des membres du Conseil du bureau de l’OJM. Et surtout grâce aux notes des deux membres de jury. « Cette sélection a été préconisée vu que le mandat des membres en exercice de la CNIDH prend fin le 13 octobre, le processus est donc finalisé afin de respecter les dispositions de la loi 2014-007 portant institutionnalisation de la Commission nationale indépendante des Droits de l’homme. L’article 10 prévoit que le processus de renouvellement des membres de la Commission s’opère six mois avant l’expiration de leur mandat, suivant les modalités prévues à l’article 6 de la même loi, lesquelles ont été intégrées dans l’appel à candidatures et les critères de sélection », déclare le président Gérard Rakotonirina.

Cinq autres candidats ont déposé leur candidature. Il s’agit de Elise Nandrasanela, Stéphanie Rakotoarijaona, Fetraharimanana Andriantsialonina et Haja Jean Iréné Ralandy.

Stéphanie Rakotoarijaona n’a pas rempli les conditions requises tandis que Haja Jean Iréné Ralandy s’est désisté au moment de l’entretien pour des raisons personnelles.

Les critères de sélection se sont basés sur l’authenticité des pièces soumises, la moralité et la conduite des candidats à travers la lecture du bulletin N°3, les expériences en Droits de l’Homme des postulants, les qualifications spécifiques de chaque candidat, le niveau rédactionnel ainsi que la pertinence de l’essai sur la situation des Droits de l’Homme à Madagascar joint au dossier, la qualité et la faisabilité du plan d’actions, l’aptitude de chaque candidat et l’allocution et  la réactivité du candidat.

Les entretiens ont été effectués avec des personnes ressources extérieures telles que Harimanana Raniriarinosy, Maître de conférences en droit et Géopolitique, chargé de cours à la faculté des Arts, Lettres et Sciences humaines à l’Université d’Antananarivo. Et Mamelasoa Ramiarinarivo de la société civile Ilontsera (Observateur des médias).

La représentante du Comité pour la Sauvegardé de l’Intégrité a été absente pour des raisons de santé. Les membres du Conseil de l’Ordre résidant à Ambatondrazaka, à Mahajanga et à Analamanga étaient présents physiquement, le reste était intervenu par téléphone ou visioconférence.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi