Accueil » Economie » Produit « Bio » – Faible part sur le marché local
Economie

Produit « Bio » – Faible part sur le marché local

Moindre. Malgré une tendance internationale grandissante, le marché des produits bio peinent à percer à Madagascar. Constat auquel se rejoignent la plupart des participants au salon de la gastronomie, à l’Alliance Française d’Andavamamba, qui s’est achevée hier. « Sur cent bouteilles nous en exportons plus de quatre-vingt-quinze. Principalement en France et en Belgique. Les bouteilles restantes sont destinées aux marchés locaux. Et encore sur ces cinq pour cent, nous enregistrons encore des retours d’invendus la plupart du temps », explique Pauline Rasendra, responsable exploitation de la société Havama d’une entreprise agro-alimentaire spécialisée dans la conception, la transformation et la commercialisation de jus et purées de fruits biologiques.

Selon cette responsable, les Malgaches sont moins enclins à se pencher vers la consommation de ce genre de produit.

Raisons pécuniaires

Les raisons de ce désintérêt s’expliquent en partie par un difficile changement de comportement en matière de consommation mais aussi et surtout pour des raisons pécuniaires. « On préfère prendre une bouteille de jus naturel à deux mille ariary sans assurance sur le plan de la santé plutôt qu’un produit certifié. En même temps ce produit coûte parfois trois fois plus cher que le premier », déplore la responsable d’exploitation de la société qui ambitionne de renforcer ses parts de marché en Europe et bientôt en Amérique du Nord en attendant de trouver la bonne stratégie pour que le consommateur malgache se tourne vers ce genre de produit.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter