Accueil » Faits divers » Mampikony – Les flammes dévastent six grands commerces
Faits divers

Mampikony – Les flammes dévastent six grands commerces

Les  préjudices  causés  par  l’incendie  s’élèvent  à  des  centaines  de  millions  d’ariary.

Un sinistre a secoué le chef-lieu de district de Mampikony. Dans la matinée de mardi, six grands commerces ont été les proies des flammes. Une pharmacie ainsi qu’un magasin de pièces détachées sont parties en fumée. L’incendie s’est déclaré aux alentours de 10 heures. Le feu a commencé depuis un magasin spécialisé dans la vente de matelas.

D’après les informations recueillies par les éléments de la brigade territoriale de la gendarmerie nationale à Mampikony, un brasier se serait déposé sur un matelas en éponge mis en vente, ce qui a déclaré l’incendie. En quelques instants, une fumée épaisse, nourrie par un embrasement déchaîné, a enveloppé le premier commerce. L’incendie s’es t répandu à une vitesse folle pour déferler sur les magasins voisins. Au total, cinq autres commerces sis sur la même place ont été réduits en cendres.

Barrières sanitaires

Les préjudices s’élèvent à des centaines de millions d’ariary. La commune de Mampikony ne dispose pas encore d’une caserne de sapeurs-pompiers. Avec les moyens du bord, la population riveraine a tant bien que mal livré bataille contre l’embrasement.

L’opération a été menée sous la diligence des autorités locales dont les éléments de la police et de la gendarmerie nationale qui ont appelé à une mobilisation collective. Une heure et quart après le début de l’incendie, les personnes des environs sont venues à bout des sinistres.

Les pertes sont conséquentes toutefois aucun blessé n’est à déplorer d’après les informations recueillies sur place. Après le passage du feu, les enquêteurs ont fait le constat. Ils ont dans la foulée fait des auditions afin de mettre en lumière la véritable cause du sinistre et ainsi déduire les parts de responsabilité.

«Batailler contre les flammes n’a pas été tâche aisée. Il a fallu agir vite tout en incitant le fokonolona à respecter les gestes barrières afin de réduire les risques de propagation du coronavirus. Pendant toute l’opération, les personnes venues à la rescousse ont gardé sur eux leurs masques respectifs. L’incendie a pu être circonscrit aux alentours de 11 heures et quart», indique le commandant de la brigade territoriale de la gendarmerie nationale de Mampikony.

Le calme plat plane sur la ville de Mampikony après la matinée mouvementée de mardi.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi