Accueil » Faits divers » Maintirano – Trois arrestations pour l’assassinat d’un maire
Faits divers

Maintirano – Trois arrestations pour l’assassinat d’un maire

Les investigations de la gendarmerie battent leur plein sur l’affaire du meurtre du maire de Belitsaky, à Mainti­rano. Trois personnes ont été arrêtées et le commanditaire ainsi que ses complices sont activement recherchés. Les suspects appréhendés auraient accueilli à leur domicile l’auteur du crime. Soumis aux questions, ils ont permis de trouver les traces des autres personnes impliquées dans la commune rurale de Belitsaky, à 70 kilomètres de la ville de Maintirano.

Dans la soirée du samedi 11 juillet, aux alentours de 19 heures, le maire Belista Langara avait été fusillé à son domicile. Le défunt était au grade de gendarme hors classe. Après son élection à la mairie, il était en situation de disponibilité vis-à-vis de son corps. Belista Langara avait été élu sous le bannière du parti présidentiel Isika Rehetra Koaminina (IRK) lors des communales de 2019. Le défunt était originaire de Farafangana, dans l’ Atsimo Antsinanana.

En raison des barrières sanitaires, sa dépouille n’a pas encore pu être acheminée vers sa région natale. Les funérailles se sont déroulées à Maintirano même.

Bien que géographiquement éloignée du chef-lieu de région, la commune de Belitsaky est classée zone blanche. Afin d’assurer le bon fonctionnement des affaires communales, Belista Langara résidait seul dans la localité d’élection, loin de sa femme et de sa fille de vingt ans, installées à Maintirano. Le soir du meurtre, il était au foyer, accompagné d’un adolescent qu’il l’aidait dans les tâches ménagères lorsque le tueur avait sévi. Fusil de chasse en main, son bourreau avait frappé à sa porte pour l’arroser de balles sans crier gare.

Les projectiles avaient frappé le maire au niveau de l’aisselle avant de ressortir de l’autre côté, après avoir traversé de part en part des organes vitaux. En rassemblant ses dernières forces, Belista Langara s’était emparée tant bien que mal de son fusil de chasse. Après ce dernier effort, le gendarme agonisant avait succombé sur son lit, sans avoir eu le temps d’appuyer sur la gâchette. Terrifié, le jeune garçon qui était avec lui s’était échappé. Le défunt maire de Belitsaky a été promu chevalier de l’ordre national et gendarme principal de deuxième classe à titre posthume. Ce triple arrestation est le couronnement d’une opération conduite par le commandant de compagnie.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi