Accueil » Régions » Mahajanga II – Des feux de brousse menacent la grotte d’Anjohibe
Régions

Mahajanga II – Des feux de brousse menacent la grotte d’Anjohibe

La chute de Mahafanina, près de la grotte d 'Anjohibe, est la particularité du complexe éco-touristique du district de Mahajanga-be.

Anjohibe est la grotte la plus grande dans l’océan Indien et la deuxième en Afrique. Elle se trouve dans le complexe éco-touristique d’Antanamarina, à 85 km de Mahajanga, dans la commune de Mariarano du district de Mahajanga II. La grotte est classée patrimoine national car c’est l’un des joyaux de ce site composé de nombreuses concrétions calcaires qui forment d’imposantes stalactites et stalagmites pouvant dépasser 10 m de hauteur.

Malheureusement, aujourd’hui le site, géré par le Vondron’olona ifotony ou VOI Sambatra, est gravement menacé par les feux de brousse. Les membres de cette communauté locale sont engagés pour surveiller le complexe éco-touristique. « Nous ne ménagerons pas nos efforts pour que la génération future puisse encore contempler cette beauté naturelle et sauvage », déclare le directeur interrégional de l’Environnement et du développement durable de Boeny, Ihando Andrianjafy, en allant sur les lieux afin de constater la situation.

Le lieu est vraiment magique. On peut admirer la Chute de Mahafanina du lac d’Andranojoby avec une chute de 25 m sur un petit bassin de 7 m de profondeur. Le lac d’Andranojoby est aussi appelé localement la piscine naturelle. Le complexe abrite aussi les archipels de la baie de Moramba et ses environs. Autre particularité de la grotte, elle renferme également différents types de stalactites et des stalagmites uniques dans leurs genres. Les stalagmites sont très diverses selon les écoulements de calcite. Elles ressemblent à des coraux de mer.

Un bivouac et une sorte de pique-nique sont possibles sur place. D’autant plus que de nouveaux bungalows sont construits en mode traditionnel et sont bien équipés.

Face à la situation sanitaire qui prévaut à Mada­gascar, en particulier à Mahajanga, le tourisme est dans le noir. Aucun touriste ne pourra visiter le complexe cette année. La saison est déjà morte et dépassée car le mois de juillet s’achèvera dans un jour.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter