Accueil » Economie » Industrie – Mise en bière ponctuelle de la Star
Economie

Industrie – Mise en bière ponctuelle de la Star

La  Star  envisage  de  reprendre  la  production  d’ici un  mois  si  la  situation  se  rétablit.

Fleuron de l’industrie agroalimentaire du pays, la Star est en berne. Toutes les unités de production de la société viennent de fermer leurs portes. En tout, cinq usines sur six sont à l’arrêt sur tout le territoire national. « La suspension des activités des usines de la Star à travers le pays est temporaire et n’a pas vocation à durer. La société redémarrera ses activités industrielles dès que le besoin sur le marché s’en fera ressentir » a annoncé la société à travers une communication officielle publiée hier.

La décision de ce t te suspension des activités de production s’explique par la forte baisse de la demande, liée à la fermeture permanente des principaux points de vente des produits de la Star, dans tout Madagascar. Malgré le fait que la plupart des collaborateurs soient envoyés en chômage technique ou en congé forcé, les autres services essentiels de la Star sont maintenus notamment sur le volet commercial. « La production est notre cœur de métier, il est difficile de quantifier l’impact précis de cette suspension sur le capital humain car notre pôle commercial et tout le support est maintenu actif » expliquent les responsables de la société.

D’après ces responsables, les stocks en circulation sont suffisants pour assurer la demande nationale. La société emploie plus de mille huit cent collaborateurs dans tout Madagascar, et travaille avec plus de vingt-mille agriculteurs locaux. Autant de citoyens qui iront garnir la liste et le nombre des personnes impactées socio-économiquement par la crise sanitaire.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter