Accueil » Magazine » Contamination – Cent trente-cinq jours de propagation du coronavirus
Magazine Santé

Contamination – Cent trente-cinq jours de propagation du coronavirus

À Antsirabe, la grande ville la plus proche d’Antananarivo, le nombre de patients en état grave ne cesse de croître.

Le bilan s’alourdit cent trente cinq jours après la révélation de trois porteurs importés de la covid-19 dans la Grande île où les régions sont devenues de plus en plus infestées.

Ce moi s achève cent trente cinq jours de lutte engagée contre le coronavirus depuis la révélation des trois premiers cas le 19 mars. Ces jours, marqués par un mois de découverte de tous les cas importés, sont durement vécus par la population placée en confinement. S’ensuit une forte multiplication des cas contacts, suivie de l’entrée en déconfinement progressif, du rétablissement des liaisons routières régionales au départ de la capitale et de la reprise des moyens de transport en commun, fin avril.

Mais la flambée des contaminations dans la capitale a conduit au reconfinement marqué par l’émergence des cas positifs détectés dans de nombreux districts. En fait, toutes les régions de l’île sont touchées par la covid-19, à l’exception de Melaky où l’accès est difficile en raison de l’état des routes. Les contaminés sont détectés par les tests de quarante cinq minutes avec la technologie GenExpert. Ce test moléculaire permet d’identifier le virus chez une personne. Jusqu’à hier, sept mille cent dix sept guérisons sont recensés, quatre vingt dix neuf décès et trois mille cent un malades en traitement. La capitale enregistre toujours le nombre maximal de nouveaux contaminés.

En attendant que le pic annoncé par les autorités pour la fin du mois d’août soit atteint, la rigueur de l’hiver est à craindre. La saison froide est favorable à la germination du coronavirus.

Nouveau district touché

Hier, le district de Kandreho, dans la région Betsiboka, est la nouvelle circonscription administrative contaminée. Quatre malades sont infestés et, à quelques dis tances de là, la ville de Maevatanàna compte onze nouveaux cas positifs.

Pour la journée d’hier, cinq cent quatre patients guéris ont été annoncés contre cent deux malades dans un état grave. Dans la région Analamanga, quatre vingt quatre patients qui développent cette forme de la maladie, sont pris en charge dans les hôpitaux. Le centre hospitalier de Befelatanana en enregistre à lui tout seul, quarante huit cas, et Antsirabe, six cas. L’hiver de plus en plus rigoureux frappe de plein fouet ce chef-lieu de la région Vakinankaratra, deuxième pôle économique après la capitale, dans la province d’Antananarivo.

Deux cent treize nouveaux contaminés sont rapportés. Cinquante sept d’entre eux ont été détectés grâce à des tests par technologie GenExpert sur cent soixante trois personnes. Enfin, les six personnes décédées révélées hier, sont localisées à Antananarivo.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter