Accueil » A la une » Tanamasoandro – Ruée vers les Trano mora
A la une Social

Tanamasoandro – Ruée vers les Trano mora

Certaines personnes sont arrivées à la première heure.

Le rêve de posséder un chez soi attire la population tananarivienne. Cinq cent quatre vingt-quinze personnes se sont inscrites jusqu’à la deuxième journée.

Une longue file d’attente a été observée à Anosy depuis l’ouverture de l’inscription au Trano Mora duplex dans le Tana­ma­soandro, Imeritsiatosika. Plusieurs personnes intéressées par l’offre se sont rendues devant le bureau du SENVH très tôt le matin, les dossiers à la main. « On a passé 15 ans à louer une maison et on n’est jamais devenus propriétaires. C’est pourquoi, le Trano mora serait l’opportunité pour nous d’avoir une maison. Outre ce rêve de posséder une maison, nous avons aussi voulu nous éloigner un peu du centre-ville », explique Jivania, accompagnée de sa mère à Anosy.

Comme Jivania, d’autres jeunes se sont dépêchés vers le bureau où l’inscription se déroule. « C’est vraiment une occasion pour nous d’acquérir une maison puisqu’on ne pourrait pas avoir une grosse somme pour en acheter en une seule fois. La formule vente-location s’aligne parfaitement à notre attente », indique Norosoa, une jeune mère de famille. Pour certains, le Trano mora serait bénéfique pour leur enfant. « J’ai déjà une maison inscrite à notre nom mais je me suis inscrit pour mes enfants puisque dans une dizaine ou quinzaine d’années, ils en auront besoin. On peut dire que les matériaux de construction sont hors de prix et il est difficile de construire une maison sans subir cette hausse. J’ai préparé tous les dossiers nécessaires », indique Jaofetra. D’autres personnes qui n’ont pas complété les conditions nécessaires sont rentrées bredouilles. Certaines n’ont pas l’âge minimum requis.

Étape par étape

Le SENVH enregistre près quatre cent quatre vingt quinze inscrits durant les deux jours. Le nombre d’inscrits n’est pas limité, selon les explications. « Toutes personnes désireuses de s’inscrire sont les bienvenues. Les informations recueillies à travers l’inscription vont permettre à l’État de connaître les besoins de la population en matière de logement. Elles vont, également, étoffer les données utiles aux décideurs afin de procéder à d’autres constructions, si besoin est », explique Hajanirina Andriambololon­tsiarovana, directeur de la promotion des logements, sur la page du SENVH.

Après cette étape, les inscrits seront rappelés pour fournir des dossiers complémentaires. Ces documents seront transférés à la banque qui va s’occuper de la prochaine étape. Il s’agit de trier les postulants ayant complété les conditions requises. En effet, les heureux bénéficiaires seront accueillis dans trois-cent-vingt appartements construits dans le nouveau Tanamasoandro qui seront achevés sous peu, selon le secrétariat général chargé des Nouvelles Villes.

L’inscription vient d’être ouverte depuis avant-hier et elle durera un mois. Comme celui d’Ivato, l’acquisition de l’appartement se fera sous forme de vente-location entre 175 000 ariary et 200 000 ariary par mois et dans une durée de 15 à 20 ans. « Les fonctionnaires, des salariés dans le secteur privé ou encore des entrepreneurs, les futurs bénéficiaires doivent avoir au moins 28 ans et au plus 45 ans. Ceux qui ont entre 45 à 55 ans sont soumis à des conditions spéciales », rappelle le SENVH sur sa page.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter