Accueil » Magazine » Nouveautés – Mercedes-Benz s’attaque au segment des SUV
Magazine

Nouveautés – Mercedes-Benz s’attaque au segment des SUV

Comme annoncé en 2015, les nouvelles Mercedes-Benz viennent de débarquer à Madagascar. La première livraison a été effectuée la semaine dernière, à savoir celle d’un SUV GLC 250.

Le GLC 250 est livré avec une robe grise sélénite métallisée.
Le GLC 250 est livré avec une robe grise sélénite métallisée.

Mercedes-Benz évoque diverses images à tout un chacun. Quand on évoque le nom de la firme allemande, certains pensent immédiatement aux minibus Sprinter, qui règnent sur nos routes nationales. Pour d’autres, les noms des pilotes Lewis Hamilton et Nico Rosberg, qui dominent le milieu de la Formule 1, leur viendront en premier à l’esprit. Mercedes-Benz rime aussi avec luxe, une marque « premium » comme on la qualifie chez Sicam, son nouveau concessionnaire.
Revenons un peu en arrière pour tout comprendre. Octobre 2015, le monde de l’automobile se réunit au Salon de l’Auto, sur le parking du Centre de conférences internationales (CCI) à Ivato. Le décor est planté sur le stand de Sicam : diverses références à la marque à l’étoile à trois branches.
« Jusqu’à présent, il nous manquait une marque premium. Prochainement, nous deviendrons le distributeur de Mercedes-Benz à Madagascar », ont annoncé, par la suite les dirigeants du concessionnaire d’Anosizato, au cours d’une conférence de presse.
Les premières commandes étaient attendues vers le milieu de cette année. La semaine dernière, la première livraison a été effectuée, celle d’un GLC 250 4Matic. Le GLA est également déjà disponible. Tandis que d’autres GLE et GLS arriveront d’ici peu. Bref, Mercedes-Benz s’attaque au marché des véhicules utilitaires sport (SUV) dans la Grande île.
La première allemande livrée par le nouveau concessionnaire de Mercedes-Benz est habillée d’un gris sélénite métallisé. On retrouve du chrome sur la face-avant, à l’arrière, ainsi que sur le contour des vitres latérales. Pas plus, afin de garder l’équilibre et d’éviter tout excès.

En plus du GLC,  le GLA est également disponible, actuellement.
En plus du GLC,le GLA est également disponible, actuellement.

« Deutsche qualität »
L’extérieur est également caractérisé par de belles jantes en alliage de dix-neuf pouces, derrière lesquelles sont logés quatre freins à disque avec ABS de série. Sans oublier les très utiles marchepieds. Bien évidemment, la face-avant est la partie qui permet de différencier chaque voiture. Et sur les SUV Mercedes-Benz, personne ne peut se tromper. Au milieu de ses belles optiques se place la calandre, dominée par le fameux logo MB prolongé par deux transversales d’un côté comme de l’autre. Notons également la double sortie d’échappement à l’arrière, qui lui confère un air un peu agressif. De quoi exploiter de manière optimale le bloc 2L essence.
Puisqu’on parle du moteur, la cylindrée exacte est de 1 991 cm3. Associé à une boîte de vitesses automatiques, il délivre sa puissance maximale de 211 chevaux à 5 500 tr/min. Les données du constructeur situent la vitesse maximale à environ 222 km/h. De quoi dérouler sans problème avec le SUV de 2,4 tonnes (Ndlr : poids total en charge) et les cinq passagers. En effet, la GLC 250 peut accueillir cinq personnes. Les grands comme les petits y seront à leur aise, vu que le siège conducteur est doté d’un réglage électrique avec fonctions mémoire, tout comme le siège passager.
Pour en revenir au conducteur, il bénéficie d’une multitude d’aides à la conduite, comme sur la plupart des véhicules de dernières générations. Citons, entre autres, un assistant dynamique en virage « ESP Attention Assist », un indicateur d’usure des garnitures de freins, un indicateur de maintenance, un pédalier actif en cas d’accident, un système de régulation du comportement dynamique et de stabilisation en cas de vent latéral et on en passe…
Le design est réussi. La puissance est là. La maîtrise aussi, grâce à ces aides à la conduite. Qu’en est-il de l’intérieur   L’habitacle, plutôt spacieux, dispose de la technologie Frontbass au niveau des hauts-parleurs, ou encore l’interface Bluetooth avec fonctions mains libres. L’ensemble est habillé de cuir surpiqué, bien entendu, tout comme l’ordinateur de bord est de rigueur. On évolue clairement dans l’univers des voitures de luxe, avec un niveau de finition digne de la fameuse expression « deutsche qualität » (Ndlr : qualité allemande).

Le GLE coupé débarquera en juillet.
Le GLE coupé débarquera en juillet.

En attendant les autres SUV GLE et GLS

Voilà donc la première Mercedes-Benz livrée : un SUV GLC 250. Deux modèles ont débarqué à Madagascar pour cette première vague. A côté, il y a également le GLA 250. D’ici quelques semaines, le choix sera encore un peu plus élargi, puisque trois autres SUV viendront compléter la galerie. Citons le GLE 400, le GLE 500, le GLE 500 coupé, le GLS 500 ainsi que le G 500. Là, on monte littéralement en gamme. Le GLS dégageant une impression de grandeur et de luxe certaine. Outre la calandre caractérisée par le logo étoilé et les deux transversales qu’ils ont en commun, le design est sensiblement différent pour chaque modèle.

Des jantes en alliage de 19 pouces  sur le SUV GLC 250.
Des jantes en alliage de 19 pouces
sur le SUV GLC 250.

Une marque créée en 1926

Mercedes-Benz a vu le jour en 1926, soit 90 ans auparavant. C’est le fruit d’une association entre trois constructeurs, à savoir Daimler-Motoren-Gesellschaft, Mercedes et Benz & Cie. La société produit des voitures de luxe, des sportives, des tracteurs, des camions et des autocars. Elle est également présente en compétition automobile, notamment en Formule 1. Le siège de la société se trouve dans la ville allemande de Stuttgart. La gamme propose cinq familles de modèles ou classes : A, B, C, E et S. Les SUV sont regroupés sous la description GL, suivie d’une lettre indiquant la hiérarchie, d’où les GLA, GLC, GLE et GLS. Par contre, l’historique « classe G » conserve son appellation originelle. Et enfin, CL et SL renvoient respectivement aux coupés et aux roadsters.

Les dirigeants de Sicam ont dévoilé la première Mercede-Benz  la semaine dernière.
Les dirigeants de Sicam ont dévoilé la première Mercede-Benz la semaine dernière.

De bon augure pour le Sommet de la Francophonie

Mois de mars dans les nouveaux locaux de Sicam à Alarobia. Phillipe Touze annonce un partenariat avec les organisateurs du Sommet de la Francophonie du mois de novembre.
« Nous mettons à disposition notre gamme qui est très bien fournie (Ndlr : Peugeot, Mitsubishi, Hyundai, Suzuki). Concernant les Mercedes-Benz, elles arriveront soit en mai soit en juin, ce qui tombe bien pour les VIP. On parle ici du Sommet de la Francophonie et on proposera notamment Peugeot, une marque qui représente une image forte de la France. Sans oublier les motos d’escorte (Ndlr : Yamaha) », lançait alors le directeur général de Sicam.
Aujourd’hui, les Allemandes sont bel et bien là. De bon augure pour le Sommet, qui constituera un tremplin idéal pour relancer la marque à l’étoile à trois branches à Madagascar. Environ sept cents véhicules devraient être mobilisés pour l’événement, ou même plus. Si l’Etat prend en charge le transport de chaque chef de délégation et de quatre de leurs accompagnateurs respectifs, les autres devront recourir à la location par leurs propres moyens. Une véritable aubaine pour les différents concessionnaires de la Capitale.

L'intérieur est habillé de cuir surpiqué.
L’intérieur est habillé de cuir surpiqué.