Accueil » Actualités » Coopération – Le Japon soutient l’Afrique
Actualités Economie

Coopération – Le Japon soutient l’Afrique

La prochaine édition de la Ticad se présente sous de bons auspices. Pour une fois, elle se tiendra en terre africaine.

Le Japon croit en l’avenir de l’Afrique. Les préparatifs de la sixième conférence internationale de Tokyo pour le développement de l’Afrique (Ticad VI) entre dans sa dernière ligne droite. Au ministère japonais des Affaires étrangères et au siège de l’agence de coopération internationale japonaise (Jica), les réunions se suivent. Tout le monde ne parle que de cette conférence pour le développement de l’Afrique qui, pour la première fois de son histoire, va se tenir en terre africaine, à Nairobi au Kenya les 27 et 28 août 2016. « L’Afrique sera le centre du monde », a affirmé Norio Maruyama, directeur du département Afrique au ministère des Affaires étrangères du Japon.
Pas plus tard qu’en début de semaine, des représentants des pays africains francophones, dont une délégation malgache, ont discuté de l’aide publique au développement (APD) du Japon au siège de la Jica à Tokyo. D’ailleurs, depuis le retour à l’ordre constitutionnel, la Grande île peut bénéficier des appuis financiers et techniques de cette Ticad VI.

Coup de pouce
Le rendez-vous de Nairobi se présente comme une opportunité pour le secteur privé japonais de nouer des relations directes avec ses pairs africains. En plus des chefs d’États et de gouvernements, une forte délégation du secteur privé japonais est attendue au Kenya. « 150 entreprises privées japonaises sont attendues à cette conférence », a annoncé Hideo Eguchi, directeur général du département Afrique au sein de la Jica.
Depuis 1993, l’année où s’est tenue la toute première Ticad, le pays du soleil levant n’a cessé d’apporter son coup de pouce au développement du continent noir à travers la mise en place d’infrastructures, au soutien à la promotion des investissements, à l’agriculture et bien d’autres domaines. Tout porte à croire que le Japon refuse de se faire distancer par la Chine qui finance plusieurs projets en Afrique. L’Empire du milieu, depuis une décennie en effet, renforce sa présence sur tout le continent noir.

Lova Rafidiarisoa

Tags

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter