KARATÉ - COUPE DU PRÉSIDENT - Andry Rajoelina promu 6e Dan


Une première dans l’histoire de Madagascar ces soixante dernières années. Le chef de l’État, Andry Rajoelina, s’est vu octroyer samedi le grade de 6e Dan en Karaté. Tel a été le fait marquant de la Coupe du Président, organisée pour la première fois dans l’histoire du karaté malgache. La compétition a été initiée par la Fédération du karaté-do malgache dirigée par Emile Ratefinanahary et s’est déroulée samedi et dimanche, au Palais des sports de Mahamasina. Pratiquant le karaté depuis son jeune âge, le président de la République, vêtu d’un nouveau kimono avec sa ceinture noire, des cadeaux en provenance de l’école d’Okinawa, a montré son aisance durant sa dé­monstration qui a obtenu l’ovation du public venu nombreux pour voir en personne le numéro un du pays dans une autre de ses facettes. La Coupe du Président a réuni plus de mille cinq cents combattants, venus des quatre coins de la Grande Ile, qui ont été en parfaite communion parfaite pendant les deux jours de compétition. « La démonstration du président de la République m’a convaincu et j’ai apprécié. Au nom de l’école d’Okinawa, je lui décerne le grade de ceinture noire sixième dan et le diplôme justifiant son grade », confie Hanshi René Ramanitrandrasana.

Méritant

Dans la pratique japonaise, la ceinture noire 6e Dan est obtenue par un maître 5e Dan après avoir pratiqué pendant cinq ans et l’octroi d’un grade de sixième dan nécessite au moins trente années de pratique de la discipline. Le chef de l’État l’a déjà pratiquée depuis 1987, soit depuis trente-six ans. Antonio Guterres, secrétaire général des Nations Unies, n’a pas oublié de publier un post dans sa page Facebook à propos de la démons­tration de karaté faite par le chef de l’État Andry Rajoelina, samedi : « Il est temps de briser la stigmatisation liée à la recherche d'aide et de veiller à ce que chacun, partout dans le monde, ait les moyens d'accéder au soutien dont il a besoin. » Les membres du gouver­nement, presque au grand complet, ont été présents au Palais des sports à Mahamasina samedi, pour témoigner leur solidarité avec le nouveau gradé de sixième dan en karaté. « Le président Andry Rajoelina a montré qu’il est un sportif qui veut se montrer comme un modèle de tous. Son statut de chef de l’État malgache ne l’a pas empêché de se montrer humble et obéissant envers les hauts gradés de la discipline. En tant que président de la République, il mérite ce titre et je le félicite », confie Donat Rasolofonjatovo, ancien karateka résidant dans la région Alaotra-Mangoro.
Plus récente Plus ancienne