Magazine Régions

Mahajanga – La crise sociale s’amplifie

Les conséquences et l’impact du Covid-19 affectent tous les secteurs économiques de Mahajanga et toute la population.

Cette fois, une employée d’un établissement hôtelier de 4 étoiles doit quitter avant demain son domicile.

« Je suis obligée de libérer mon appartement car je n’arrive plus à payer mon loyer de 600000 ariary. Je vais chez une cousine à Amborovy. Notre établissement devait reprendre ses activités au mois de juin mais finalement ce ne sera pas du tout possible. Je suis sans ressources, mais heureusement la société a décidé de me payer 80% de mon salaire. Depuis hier, nous avons signé un nouveau avenant », a expliqué Tianarifara, masseuse de profession.

L’établissement hôtelier a cessé de tourner depuis le 22 mars dernier. Une centaine d’employés ont perçu leur plein salaire en mars et avril’, en revanche, ce-mois ci, ils sont payés avec une diminution de 20% de leur salaire. Des employés d’autres sociétés privées à Mahajanga ont dû partir à cause du chômage technique. Contrairement à ce que le président de la République a déclaré au début de cette crise et état d’urgence à Madagascar.

«Nous attendons les aides et subventions promises depuis le 22 mars mais jusqu’à maintenant, les secteurs touristiques n’ont pas été contactés et n’ont rien perçu. Tous les établissements ont fermé leurs portes depuis le 22 mars», a martelé un gérant d’un hôtel.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter