Accueil » A la une » Environnement – La tortue radiée menacée de disparition
A la une Social

Environnement – La tortue radiée menacée de disparition

Les  responsables  du  ministère  avec  la  gendarmerie  sont de  concert  dans  la  lutte  contre  le  braconnage  des  tortues.

L’emblématique a tortue étoilée ou tortue radiata, est menacée d’extinction à cause du braconnage massif. Le nombre de tortues saisies a augmenté, selon le Turtle Survival Alliance.

En seulement trois mois, de février à avril 2021, mille-cinquante-sept tortues radiées ont été victimes de braconnage massif. 99% des tortues saisies sont juvéniles c’est-à-dire des tortues de petite taille qui sont les plus convoitées dans le trafic. Au début du mois d’avril, cent-quatre-vingt-treize autres tortues radiées ont été saisies dans le district de Beloha, dont une morte.

Huit-cent-onze tortues radiées ont été saisies à Beno­noke, commune Tranovaho, district de Beloha et cinquante-trois autres ont été saisies à Soramena, commune de Marovato, district de Tsihombe au début du mois. « Les tortues radiées sont menacées par le braconnage. Auparavant, elles étaient nombreuses dans trois régions, à savoir, la région d’Androy, Atsimo Andrefana et la région Anosy. Actuellement, on ne peut trouver ces tortues que dans deux régions dont Androy et Atsimo Andrefana. Dans les deux régions, seuls Beloha et Tsihombe abritent ces types de tortues qui ont diminué en nombre », explique Herilalala Andriamahazo, coordonnateur national du Turtle Survival Alliance (TSA).

La tortue n’est pas seulement emblématique de la région Atsimo Andrefana, elle joue un rôle primordial dans l’écosystème. « Les tortues terrestres ont une place importante dans l’écosystème. Il s’agit de la répartition des graines de fruits grâce à leurs selles. Il est plus que nécessaire de les protéger », indique Julien Noel Rakotoarisoa, directeur général de la gouvernance environnementale.

Réhabilitation

Le 7 avril, onze personnes ont été arrêtées par la gendarmerie nationale dans l’affaire de braconnage de tortues dans la région Androy. Sept d’entre eux ont été appréhendés et ont été mis sous mandat de dépôt, alors que les autres ont obtenu une liberté provisoire.

Les tortues saisies sont pour la plupart dans un mauvais état de santé, selon les explications. La DREDD Androy a remis les tortues au TSA, afin que les tortues puissent recevoir les soins et traitements appropriés pour leur réhabilitation. L’état de santé des huit-cent-onze tortues radiées saisies à Beloha était très mauvais dû à leurs mauvaises conditions de vie depuis le mois de novembre 2020.

Des dizaines de cadavres et carapaces ont été observées à l’endroit de la saisie. Cinq tortues ont succombé pendant leur transport vers le centre. « Malgré les soins intensifs, une soixantaine de tortues ont péri », souligne le TSA. Les équipes de vétérinaires ont été renforcées pour réduire le taux de mortalité des tortues. 99% de ce dernier groupe de tortues est rétabli en seulement un mois après leur arrivée. Ces derniers mettent en moyenne deux à six mois à se rétablir

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter