Accueil » A la une » Bilan covid-19 – Le taux de positivité en baisse
A la une Social

Bilan covid-19 – Le taux de positivité en baisse

Les personnes qui passent le test de dépistage du coronavirus en baisse.

À la date du 28 avril, les statistiques sur la situation de la maladie due au coronavirus sont encourageantes. Cependant, elles ne font pas état des porteurs du virus.

Les derniers chiffres sur l’évolution du coronavirus sont encourageants. Le nombre des nouvelles contaminations, celui des personnes en traitement et le taux de positivité sont en baisse, selon le bilan épidémiologique à la date du 28 avril.

Le taux de positivité diminue à 10% contre 20 à 40%, pendant plusieurs semaines. Cent quatre vingt six nouveaux cas ont été détectés sur mille huit cent soixante tests effectués. Cette baisse du taux de positivité signifie que les personnes infectées dans la communauté diminuent.

Cinq mille quarante personnes sont en traitement, contre près de sept mille, il y a quelques jours. Neuf cent quatre porteurs du virus sont déclarés guéris.

Cette tendance à la baisse est constatée, depuis quelques jours. Les chiffres des nouveaux cas sont passés de huit cents à cinq cents, puis à moins de deux cents cas, actuellement. « Les mesures prises dernièrement, comme le confinement total pendant le week-end, la suspension des marchés hebdo­madaires, l’interdiction de rassemblement, ont permis de limiter la propagation du virus, d’une part. D’autre part, la majorité des personnes contaminées ne passent plus par le test de dépistage. Elles commencent tout de suite les traitements », explique un spécialiste en santé publique.

Explosion

Cette dernière explication ne confirme pas la baisse effective des personnes nouvellement infectées. Ce sont les personnes confirmées positives au test de dépistage qui sont en baisse, et non pas les porteurs du virus. Et c’est dangereux. Ces person­nes risquent de transmettre le virus à leurs proches et aux personnes qui entrent en contact avec elles, si les gestes barrières ne sont pas respectées.

Si les nouveaux cas baissent dans la communauté, dans les hôpitaux, la situation s’aggrave. Ils sont débordés par l’explosion des cas graves. Quatre cent quatre vingt-treize personnes qui développent les formes graves de la maladie, sont en traitement dans les hôpitaux. Un record, depuis le début de l’épidémie. Le nombre des décès pourrait encore augmenter, avec cette explosion des cas graves. Le 28 avril, six décès ont été rapportés, dont cinq sont survenus dans la région Analamanga. Ce qui porte à six cent trente sept le cumul des décès, en un an. « Nous pourrons espérer l’élimination de cette épidémie, si les gestes barrières sont respectées et si toute la population est vaccinée », indiquent les médecins.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter