Accueil » Régions » Université de Toliara – Une soutenance de HDR en climatologie
Régions

Université de Toliara – Une soutenance de HDR en climatologie

La scientifique Dr Olga Ramiaranjanahary n’a pas eu froid aux yeux devant ses examinateurs.

Dr Olga Ramiaranjanahary, 46 ans, physicienne, a soutenu son diplôme de HDR après onze années de recherche. Le thème répond à des questions d’actualité.

LES phénomènes météorologiques dans le sud. Les membres du jury ont trouvé le sujet de la physicienne, Dr Olga Ramiaranjanahary, du département des Sciences, de l’université de Toliara, d’actualité avec le contexte du « Kere ». L’impétrante a dépensé onze années de sa vie à effectuer des recherches postdoctorales sur un thème se rapportant à la climatologie dont la dynamique de l’atmosphère, du climat et des océans est sa spécialité. Elle a soutenu vendredi dernier le thème: « La contribution à l’étude du climat de la partie Sud et Sud-ouest de Madagascar par analyse des phénomènes météorologiques » en vue d’obtenir le diplôme d’« Habilitation à Diriger des Recherches (HDR) ».

Le président du jury, le professeur titulaire Dina Alphonse, n’a pas manqué de souligner que le HDR n’est plus un titre mais un diplôme qui se décroche. Ce que le rapporteur externe, le professeur Bernard Koto, professeur en Économie de l’environnement a étalé de long en large à travers des textes. « Mes recherches ont pour objectif de mieux comprendre les phénomènes météorologiques pour prévoir les événements extrêmes. Elles peuvent servir d’outils d’aide à la décision sur les dispositions à prendre concernant le sud de l’ile » répond Dr Olga Ramiaranjanahary à ses examinateurs sur la pertinence de son thème.

Intense

Elle est à la fois mère de famille, encadreur et responsable de la conversion des énergies au département de Physique.

Elle cumule des contributions dans des articles scientifiques et est à l’origine de la création d’unité de recherche et de conception sur les énergies renouvelables au département des Sciences. Elle a pu encadrer dix étudiants depuis son Doctorat obtenu en 2007. Ses travaux de recherche en HDR ont détaillé les phénomènes océaniques affectant les régions, les vents, la température de la mer, les précipitations avec des démonstra­tions chiffrées et formulées de l’oscillation quasi-bisannuelle (QBO) et autres. En été, le vent souffle vers la terre et en hiver, il se tourne vers l’océan.

Dr Olga Ramiaran­janahary, a démontré entre autres, que Faux-cap (Androy) est une localité à forte pluie annuelle. C’est-à-dire qu’en été comme en hiver, il pleut à Faux-cap. Dans le sud-ouest, le vent est fortement corrélé à la sortie du canal de Mozambique. « Les conditions de formation des phénomènes météorologiques, caractérisant les climats régionaux du sud, ont été scrutées. Le phénomène de sècheresse et les graves pénuries alimentaires engendrées par les conditions climatologiques s’intensifieront » explique l’impétrante. « Ce fut un travail de dur labeur mais l’important et qu’elle n’ait point lâché » soutient son directeur de HDR, le professeur Maxwell Djaffar, qui exerce à l’université de Mahajanga. Le professeur Rejo Fienena Félicitée, directeur de l’école doctorale de Biodiversité et environnements tropicaux, dans laquelle le Dr Olga ­Ramiaran­janahary a évolué, s’est dite fière de la réussite de cette soutenance en HDR qui fait honneur aux femmes.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter