Accueil » Social » Manjakandriana – Des ménages adoptent les gestes sains
Social

Manjakandriana – Des ménages adoptent les gestes sains

Pour  Jean  Ramanantsahala,  l'eau  est  un  trésor  précieux.

Des ménages et des établissements scolaires à Manjakandriana ont démontré l’importance de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement dans la vie.

Chez Jean Ramanantsahala, un père de famille qui vit à Manjakandriana, la propreté est au rendez-vous. Même si ses latrines ne sont pas une pièce très confortable, elles sont propres. Jean Ramanan­tsahala couvre la fosse avec du bois, pour éviter les odeurs et les mouches. Lorsqu’on sort de cette pièce, on peut tout de suite se laver les mains, un robinet et du savon sont disponibles, non loin de cette pièce en dur.

Jean Ramanantsahala et sa petite famille ont inculqué les gestes d’hygiène et d’assainissement: ils lavent souvent les mains avec du savon. Ils nettoient les aliments qu’ils préparent. Ils boivent de l’eau potable. Ce père de famille fait partie des quatre cents familles qui ont reçu une certification pour avoir adopté les gestes sains en eau, en hygiène et en assainissement.

C’était à Manjakan­driana, vendredi, lors de la célébration de la journée mondiale de l’Eau. Ces ménages, appelés « Ankohonana Mamiratra » ont pu éviter des maladies liées à l’eau sale et les maladies des mains sales, comme la diarrhée, après avoir adopté ces gestes sains véhiculés par le programme Mamiratra, mis en œuvre par WaterAid.

Eau potable

Aussi bien dans le chef lieu du district que dans les communes rurales, les ménages respectent la propreté. Trois écoles primaires publi­ques à Manjakandriana, ont été labellisées en Écoles Amies de Wash. Des sanitaires en dur, composés d’une douche, de robinets et de toilettes ont été construits dans ces établissements scolaires, grâce au financement de WaterAid.

Ces infrastructures seront, bientôt, approvisionnées en eau potable, en même temps que les villageois de Manjakandriana. À part les branchements particuliers, onze blocs sanitaires et quatre vingt bornes fontaines, seront construits à Manjakan­driana. « WaterAid se doit d’appuyer les communautés de ses zones d’intervention dans la protection de ses ressources en eau afin de couvrir leurs besoins tant humains donc sanitaires qu’agricoles et économiques. Pour cela, nous multiplions nos sensibilisations et appuis techniques pour assurer la durabilité desdites ressources en eau et faire en sorte que les enfants et les femmes en soient les principaux bénéficiaires, compte tenu de leur vulnérabilité », a déclaré Josette Vignon, directeur pays de WaterAid Madagascar.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter