Accueil » Social » Éducation nationale – Mise en place de huit classes inclusives
Social

Éducation nationale – Mise en place de huit classes inclusives

Des  élèves  exécutant  un  ballet  durant  la  célébration  de  la  journée  international de  l’éducation.

Huit classes inclusives. Tel est le projet du ministère de l’Education nationale. Une information donnée par la ministre Marie Michelle Sahondrarimalala, durant la célébration de la journée internationale de l’éducation inclusive, vendredi, à Antaninarenina. Sur les huit classes inclusives en gestation, deux seront installées dans la région Analamanga, ajoute la ministre de l’Education nationale, qui annonce que l’appel d’offres pour sa mise en œuvre est déjà lancé. Ces classes comprendront du matériel didactique spécialisé. Selon la membre du gouvernement, le budget de son département est revu à la hausse, en partie, pour renforcer l’accessibilité dans les écoles, autant sur le plan de la formation, qu’en matière d’infrastructures.

«L’Etat, à travers le ministère de l’Education nationale, réaffirme son engagement sur l’importance de l’éducation inclusive à Madagascar, pour tous les enfants sans distinction, puisque la notion de nation et d’unité va au-delà de la différence», déclare la ministre Sahondrarimalala. Elle concède, toutefois, que son département ne parviendra pas à relever seul le défi de l’éducation inclusive.

Pas de différence

«C’est un domaine qui nous concerne tous, puisque les différences sont dans notre tête et non pas réelles. La bataille n’est pas gagnée. Nous avons conquis des terrains mais la tâche est rude», ajoute-t-elle. Durant les échanges avec les acteurs de l’éducation inclusive et les parents d’élèves en situation de handicap, vendredi, la ministre de l’Education nationale a lancé un appel à tous ceux qui ont des suggestions pour améliorer la situation ou qui veulent aider. «Les portes du ministère sont ouvertes», affirme Marie Michelle Sahondrarimalala. Des propos qui concernent, également, ceux qui souhaitent un appui de son département. «N’hésitez pas à venir nous voir. Ne menez pas le combat, seul», indique-t-elle.

«Nous sommes conscients que l’éducation est la clé du développement personnel, communautaire, national et humanitaire. Car l’essentiel est de développer, mettre en place un cadre d’apprentissage, d’acquisition de connaissance qui va permettre à nos enfants de connaître le monde dans lequel ils évoluent, de saisir leur chance et conquérir le monde. Il ne devrait pas y avoir de différence. Tels sont d’ailleurs les mots-clés de la journée d’aujourd’hui», rappelle la ministre de l’Education nationale.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter