Océan indien

Lutte contre le Sida – Davantage de Réunionnais se font dépister

Hausse des IST à La Réunion. Tel est le constat des autorités sanitaires depuis le lancement de la campagne de dépistage de ces infections dans l’île.

«À La Réunion, la santé sexuelle, dans toutes ses dimensions, est un sujet au cœur des préoccupations des autorités et des acteurs depuis longtemps», rappelle d’emblée Catherine Gaud, présidente du Corevih Océan Indien (Comité de coordination régionale de la lutte contre les infections sexuellement transmissible et le virus de l’immunodéficience humaine).

Elle en veut pour preuve «les taux de dépistage du VIH et des IST bactériennes qui sont, à la Réunion, supérieurs aux taux nationaux, l’existence de séances de prévention et d’éducation à la vie affective et sexuelle depuis plus de 20 ans, la transformation des trois CeGIDD en centres de santé sexuelle, permettant de voir la personne dans sa globalité : vie médicale, psychologique, sexuelle, affective et sociale». Malgré cela, les violences intrafamiliales et notamment sexuelles, les recours à l’IVG et le nombre de grossesses non désirées chez les jeunes femmes restent très importants. «Bien qu’entourée d’îles où l’infection à VIH n’est pas maîtrisée, la file active des patients infectés par le VIH à La Réunion est peu importante par rapport aux autres départements d’Outre-Mer», relève encore Catherine Gaud.

Rares décès

Selon les données du COREVIH, le nombre de nouvelles découvertes y est à peu près stable depuis dix ans et l’immense majorité des patients se porte bien et a atteint les buts du traitement. Les décès liés au VIH lui-même sont très rares. En revanche, le nombre d’IST rapporté est en augmentation constante depuis des années, tant pour la syphilis, que pour les infections à gonocoque et à chlamydiae. Outre l’augmentation réelle, ceci est sans doute également lié à l’augmentation du nombre de dépistages, et à l’amélioration de ceux-ci. Les méthodes de prévention de l’infection  à VIH  laissent entrevoir, au moins à La Réunion, un avenir meilleur.  (…)

«Pour la première fois depuis bien des années, des moyens sont à nouveau dédiés localement à une grande campagne de prévention et de dépistage». Campagne qui a démarré le 25 novembre et s’achèvera ce dimanche 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le sida.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter