Accueil » Faits divers » TRAFIC D’ANIMAUX PROTÉGÉS – Quarante-huit tortues survivantes rapatriées
Faits divers

TRAFIC D’ANIMAUX PROTÉGÉS – Quarante-huit tortues survivantes rapatriées

Les tortues rayonnées rescapées sont arrivées à l’aéroport d’Antananarivo lundi.

Envoyées aux Comores par un contrebandier égyptien, quatre-vingt-trois tortues rayonnées y ont été interceptées. Près de la moitié n’a pas survécu.

La nature reprend ses droits. Quarante-huit tortues de l’espèce Astro­chelys radiata ou tortues rayonnées ont été rapatriées à Madagascar. Presque autant ont en revanche succombé. Ces rescapées de contrebande ont été réceptionnées lundi à l’aéroport international d’Ivato. Braconnées dans les aires protégées du Sud, ces tortues sont tombées entre les mains d’un braconnier de nationalité égyptienne. Pour essayer de dérouter tout contrôle, le malfaiteur avait fait passer sa cargaison à Moroni, dans l’archipel des Comores, mais les autorités sur place ont découvert le pot-aux-roses. Les autorités comoriennes ont débusqué le trafic au mois d’août. En procédant aux enquêtes de rigueur, les douaniers ainsi que la police de l’air et des frontières de cette île voisine, n’ont pas eu du mal à déduire que la cargaison animale saisie était en provenance de Madagascar.

Ces animaux, également connus sous l’appellation tortues étoilées, étaient dissimulés dans une glacière hermétiquement fermée. Pour les immobiliser, elles ont été chacune filmées dans du plastique. Cette condition de transport a décimé près de la moitié des tortues enfermées dans la glacière.

Trafic

Sur les quatre-vingt-trois astrochelys arrachées à leur habitat naturel, seules quarante-huit ont survécu. Après la finalisation des procédures de rapatriement, les tortues rescapées ont été renvoyées à Madagascar. Elles sont provisoirement accueillies par l’Organisation non gouvernementale Turtle Survival Alliance (TSA) avant leur réintroduction dans leur milieu naturel dans le Sud. à la lumière des informations recueillies, Morini n’aurait été qu’un aéroport de transit par où le contrebandier a tenté de fausser les pistes.

La destination finale serait par ailleurs l’Asie du Sud-Est. En effet, l’espèce y fait l’objet de trafics. De nombreuses prises ont été effectuées sur le marché noir de la Malaisie ainsi qu’à l’aéroport de Kuala Lumpur. Les tortues étoilées de Madagascar ont été classées « en danger critique d’extinction » sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter