Accueil » Sport » TENNIS- CIRCUIT ITF JUNIOR – Mahefa Rakotomalala qualifié en quarts
Sport

TENNIS- CIRCUIT ITF JUNIOR – Mahefa Rakotomalala qualifié en quarts

Mahefa Rakotomalala a battu Karim Sheriff Abdellatif en 3 sets 6/0 2/6 6/4.

La performance des jeunes raquettes malgaches est au rendez-vous. Mahefa Rakotomalala s’est qualifié en quarts de finale tandis que Mirindra Razafinarivo est en demi-finales.

Le Club olympique de Tana­narive, Ilafy, est au-devant du tennis mondial actuellement. La première étape du circuit ITF World Tennis Tour grade 5 pour les juniors U18 se poursuit et entre dans la dernière ligne droite. Le jeune Malgache Mahefa Rakotomalala a poursuivi sa route en battant en 3 sets (6/0 2/6 6/4) l’Egyptien Karim Sheriff Abdellatif et accède au tour suivant. En quarts de finale, Mahefa Rakotomalala affrontera le Britannique Castle Maxwell, tombeur de l’Italien Arci Pietro en 2 sets (7/6 6/4). Le premier set est comme un entrainement pour notre Mahefa national et son jeu n’a montré aucune faille.

Tout ce qu’il a entrepris se transforme en points et en moins de 25 minutes, il a bouclé le premier set. Au second set, l’Égyptien Karim Sheriff Abdellatif, par un sursaut d’orgueil, s’est rattrapé en réussissant deux breaks contre le Malgache. Il a enchainé des coups bien placés de gauche à droite et il est revenu dans le match en égalisant un set partout. Le troisième set est capital pour les deux joueurs. Conscient de sa force, Mahefa Rakoto­malala est le plus entreprenant sur le terrain et il a pris l’initiative d’attaquer quand les occasions se présentent. Dans ses tentatives de surprendre le jeune Malgache, l’Égyptien a été bréaké et c’est à partir de là que la victoire a choisi son camp. Mahefa Rakotomalala a empoché le troisième set, synonyme d’une qualification en quarts de finale.

Mirindra en demi

Après la rencontre, Mahefa Rakotomalala a expliqué que « ce n’est pas un match facile. À partir du deuxième set, j’ai commencé à faire beaucoup de fautes. Au troisième set, j’ai essayé de me ressaisir et ça a marché. Au prochain match, j’essaierai de m’améliorer pour chercher la victoire bien sûr ». Pour Dina Razafimahatratra, coach de Mahefa, il a expliqué que « C’est un garçon qui aime le tennis, qui s’investit depuis toujours dans le tennis et il est toujours sérieux et méticuleux dans les entrainements, et le niveau qu’il a aujourd’hui est le fruit des efforts qu’il a pu fournir depuis ses 12 ans…. Il est l’un des rares Malgaches à évoluer au pays à 16 ans qui arrive à avoir une bonne marge de progression dans son tennis en ayant aussi adopté le système scolaire à distance (CNED). Ses parents ambitionnent sérieusement de le faire évoluer très bientôt à l’extérieur et cela reste une excellente chose ». La jeune Malgache Mirindra Razafinarivo a battu la Britannique Daisy Clifford en 2 sets (6/4 7/5) au bout de 2 heures 28 minutes de combat, et s’est qualifiée en demi-finale pour affronter l’Égyptienne Habib Shahd. La jeune Malgache a réussi à s’imposer grâce au mental et à ses expériences. Elle a expliqué que « mon adversaire a bien joué et a renvoyé les balles.

C’est un match très critique mais il fallait que je sois forte au mental. Quelques fois, j’ai lâché mais j’ai réussi à tenir bon et la victoire est là ». Tandis que Dina Razafimahatratra, consultant au département coaching de la fédération internationale de tennis et diplômé level 3, a expliqué: « Pour Mirindra, elle progresse au fil des tournois et c’est formidable de la voir jouer un tennis pareil à seulement 14 ans. Elle a commencé à faire le circuit U18 et elle a soif d’expérience. Cependant il faudra envisager de continuer à l’extérieur en raison du manque de structure d’entrainement performant à Madagascar qui souffre aussi du manque de tournoi avec le statut insulaire».

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter