Accueil » Social » APPROVISIONNEMENT – Des coupures d’eau prévues dans plusieurs quartiers d’Antananarivo
Social

APPROVISIONNEMENT – Des coupures d’eau prévues dans plusieurs quartiers d’Antananarivo

La Compagnie de distribution d’eau et d’électricité Jirama annonce une coupure d’eau dans certains quartiers d’Antananarivo pour demain, selon le communiqué publié dans quelques quotidiens de la place. Cette perturbation d’approvisionnement est due aux travaux de maintenance dans la station de Mandroseza II ce jeudi 29 septembre. Les usagers approvisionnés par la station Mandroseza II doivent se préparer pour cette coupure d’eau car les travaux de maintenance vont provoquer la fermeture de cette station pendant quatre heures, de 8 heures à midi. La Compagnie Jirama n’a pas cité les quartiers touchés par la perturbation.

Les travaux de maintenance concerneront l’entretien, le lavage, et l’inspection des défauts des équipements comme les filtres, les réservoirs d’eau et le floculateur. En cas d’anomalies détectées, les techniciens effectueront des réparations. La Jirama a fait savoir que cette maintenance des infrastructures se fait deux fois par an, avant et après la période des pluies afin de garantir une bonne qualité de l’eau pour les clients tout en assurant la viabilité des infrastructures. Par ailleurs, une partie de l’eau produite par cette station Mandroseza II étant canalisée dans la station Mandroseza I, la perturbation pourrait aussi atteindre les zones alimentées par Mandroseza I. La Jirama a rassuré que les Unités de traitement d’eau conteneurisée atténueront les perturbations dans les quartiers environnants. Toutefois, certains quartiers sont sujets à des coupures d’eau intermittentes, comme Itaosy, Tanjombato, Andoharanofotsy, Anosizato, et d’autres

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter