Accueil » Culture » Musique classique – Le Chœur d’Andohatapenaka prône la générosité
Culture

Musique classique – Le Chœur d’Andohatapenaka prône la générosité

Le projet Chœur et orchestre d’Andohatapenaka brille par l’engouement dont font preuve les jeunes du quartier à son égard.

Le Chœur et orchestre d’Andohatapenaka fédère les jeunes d’un quartier populaire de la capitale à jouir des vertus de la musique classique. Un projet d’exception qui brille.

«Il est toujours mieux de donner que de recevoir » diton, c’est sans doute parti de cet adage que deux personnalités incontournables au sein de la communauté des férus de musique classique malgache se sont retrouvées pour lancer ce projet. Une initiative des plus louables, le projet Chœur et orchestre d’Andohatapenaka (COA) est le fruit d’une collaboration fructueuse entre José Bronfman, connu comme le président de l’association Madagascar Mozarteum et Antsanirina Rakotoarimino, chanteur lyrique émérite. Ensemble, ils ont lancé ce projet exceptionnel qui brille surtout par sa générosité, ainsi que son aspect pédagogique et social.

C’est dans le quartier populaire d’Andohatapenaka qu’il rassemble les jeunes à éveiller leur talent pour la musique et à s’initier particulièrement à la musique classique. « Le projet consiste à apprendre gratuitement la musique classique à ces enfants, de sorte qu’elle devienne pour eux un vecteur d’ouverture vers de nouveaux horizons culturels et pour les aider à s’évader des tracas du quotidien. On espère que cela les mènera à découvrir une toute autre vision du monde, plus meilleure, et les incitera à illuminer leur société avec » confie Antsanirina Rakotoarimino.

Éducation et partage

Actuellement, le projet COA compte une quarantaine d’enfants d’une moyenne d’âge de treize ans, issus des trois fokontany d’Andoha­tapenaka. Ces enfants suivent des cours de musique à travers plusieurs branches. Notamment, la théorie musicale, le chant lyrique, le piano, les violons, les percussions, ainsi que les flûtes. Le projet mobilise également une dizaine de personnel, composé essentiellement de professeurs de musique, chacun expérimenté dans son domaine. L’objectif sur le long terme étant la mise en place d’un orchestre classique à partir des interactions que vont créer ces enfants.

Le projet COA ne veut pas limiter ses actions seulement sur le plan musical, il se veut aussi être un projet social. C’est pour cela qu’à part les cours de musique, les enfants inscrits reçoivent également des formations en connaissances générales et en savoir-vivre. Il prévoit ainsi d’organiser une distribution de PPN à des familles vulnérables ce 31 juillet dans la matinée.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi