Accueil » A la une » Énergie renouvelable – Les recherches encore méconnues
A la une Economie

Énergie renouvelable – Les recherches encore méconnues

L’ouvrage  publié  contribuera  à  améliorer  le  développement des  exploitations  d’énergie  renouvelable.

La stratégie nationale de la recherche scientifique à Madagascar prône la mise en pratique des résultats. Ce qui est encore loin de la réalité.

Valorisation. La Maison de la Communication des Universités (MCU) vient de publier le résultat des recherches sur les énergies renouvelables. L’ouvrage regroupe un peu moins d’une cinquantaine de recherches consacrées essentiellement au domaine de l’énergie verte. Notamment sur le solaire, l’éolienne, l’hydraulique, les énergies hybrides combinant énergies renouvelables et énergie fossile.

L’objectif est de sortir ces résultats des tiroirs et d’inciter ces derniers à les exploiter. C’est une des voies pour valoriser les travaux des chercheurs et pour les encourager à poursuivre leurs travaux. C’est aussi un des moyens pour rentabiliser l’investissement public dans l’enseignement supérieur et de la recherche tout en mettant en avant l’importance de développer l’économie circulaire et de valoriser la recherche scientifique sur les énergies renouvelables.

Potentialités

« La recherche ne bénéficie pas encore d’une enveloppe confortable, mais ce que l’État y investit devrait être rentabilisé. D’où l’initiative de la MCU. D’ailleurs, l’énergie est un secteur transversal dans la mesure où il participe au développement de nombreux secteurs dont l’industrialisation, le commerce, l’agriculture, l’éducation, les TICs. La mise au point de prototypes est certes l’objectif de certaines institutions de Recherche. Il est cependant nécessaire d’aller au-delà et mettre les résultats de recherche au service du développement, au service des opérateurs » explique Fanjana­rivo Pascaline, directeur général de la MCU.

Ainsi, cet organisme rattaché au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESUPRES) appelle les organismes et associations locales à mener l’opération au niveau local pour valoriser les différentes réalisations dans les domaines de l’environnement et des énergies renouvelables à la faveur de la dynamisation des expériences scientifiques et appliquées. Aussi, pour contribuer, par conséquent, à assurer à l’économie nationale un bond et une diversification qualitative, en plus de la consolidation de la mission de l’université par l’ouverture des filières dans les domaines concernés.

L’idée du ministère par rapport à la promotion de ces recherches réside dans l’amélioration des stratégies de développement dans le domaine des énergies renouvelables, en fonction de la spécificité de chaque région, et dans l’implication les acteurs du développement dans le processus d’incubation de projet. Ainsi, les travaux de recherche seront basés sur les potentialités et les spécificités régionales. Des initiatives existent déjà, notamment dans le domaine de la technologie qui concentre plusieurs initiatives développées au sein des Institutions supérieures de formation et de recherche. Celles-ci devront être renforcées et soutenues, en vue d’améliorer les performances de l’énergie éolienne comme dans le nord du pays, l’énergie solaire à l’université de Toliara ou à celle d’Antana­narivo.

Par ailleurs, cet organisme prépare un autre ouvrage dans le même principe de promotion de la recherche. Celui-ci sera axé sur la valorisation de produits locaux pour l’industrie cosmétique.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi