Accueil » Economie » Exportations – Des produits malgaches indésirables en France
Economie

Exportations – Des produits malgaches indésirables en France

Les  huilles  essentielles  figurent  parmi  les  produits interdits  à  l’exportation.

Un véritable coup de massue pour les échanges commerciaux. Une société de groupage évoluant sur l’axe Antananarivo-Paris vient de notifier ses fournisseurs que pour des raisons indépendantes de sa volonté, mais liées à des réglementations douanières, elle ne peut plus assurer les exportations des produits malgaches vers Paris. Comme les produits alimentaires, sous toutes leurs formes, y compris les conserves.

Les produits pharmaceutiques: Homéopharma, Vaniala, Masy, Ratsimamanga et tout ce qui a pour vocation de guérir. Cigarettes, alcools et tout ce qui est stupéfiant. Tous les produits à composante métallique. Des dispositions restrictives qui ont soulevé une levée de boucliers dans le milieu économique. Sous prétexte de lutte contre le coronavirus par le respect de certaines « mesures barrières », la France donne l’impression de sanctionner Madagascar pour d’autres considérations d’ordre politique, peut-être.

La dernière décision française de faire les îles Glorieuses une réserve naturelle pour l’Hexagone a attisé une tension latente sur le conflit territorial relatif aux îles éparses revendiquées par Madagascar. Le refus des pays de l’Union européenne de valider la vaccination au Covishield était aussi venu envenimer une crise diplomatique et sanitaire larvée. Les médias français ont toujours dénoncé l’efficacité curative et préventive du CVO sur le coronavirus, des vertus vantées et défendues par le président de la République Andry Rajoelina. L’animosité entre les deux parties gagnent ainsi en intensité par cette nouvelle « brimade » à l’encontre du made in Mada­gascar.

5 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • C’est UE qui informe ses états membres dont La France ce qui est autorisé ou pas d’entrer dans l’espace communautaire…..donc cesser de cibler qu’un seul pays svp !
    La précision était nécessaire et un conseil d’ appronfondir vos connaissances sur le fonctionnement des institutions de
    UE.
    MERCI

    • Jean, et la tomate à la Réunion ??

      2019 ou 2020 le prefet a bloquer des importations de tomates de Madagascar à La Réunion.
      « Sous pretexte » sanitaire …. (et les tomates se vendent à 5€ le kg en ce moment)

      Et le « granite » en 2018 (ou 2107): il a aussi bloqué l’importation de granite Malgache: sous pretexte « sanitaire »?? 🙂 🙂

      ====
      Combien de temps les Malgaches se laissent dancer sur le nez par les Français « sous pretexte » sanitaire.
      Faudra faire appelle au Tribunal International de Commerce au lieu de se laisser mener par l’anneau du taureau.

  • La paranoïa à son paroxysme ! L’union Européenne dont La France fait partie est régie par des règles sanitaires strictes avec cette pandémie . Un vrai journaliste ferait mieux de réaliser un recoupement intelligent . Il ne manquait plus qu’on mélange tout dans la même lignée des délires de Radanoara Julien un soi disant spécialiste des relations internationales avec ses idées fixes maladives sur La France . Les îles éparses passent aussi au menu . Le CVO boucle le tout . Mais la rocade inaugurée ne relève pas aussi de la coopération avec Reny Malala ?! Triste mentalité d’éternels complexés et aigris de l’histoire …

  • Certes une décision de l’UE mais qui sonne clairement comme une sanction française envers la politique de Madagascar, suite au parti pris européen pour le tout « vaccinal » et ceci sans tenir compte des alternatives telles, l’Ivermectine, l’Hydroxychloroquine ainsi que tout autre mode de prévention provenant de la pharmacopée traditionnelle, pour lesquels nos politiques occidentaux semblent complètement insensibles et qui lobbies obligent, doivent combattre à tout prix pour élever le « vaccin » au seul choix de traitement valable de la Covid. M. Rajoelina tenez bon, vous êtes un exemple pour votre peuple, à l’instar d’autres dirigeants mondiaux, vous privilégiez en premier l’intérêt des malagasys et leur santé. Le VIP français au service de l’oligarchie mondiale et ses sbire, feront tout pour que l’Afrique et Madagascar en particulier, régions du monde qui ont obtenus de bien meilleurs résultats en matière de lutte contre le Coronavirus que les pays soit disant développés, subissent et subiront une pression phénoménale pour les obliger à corriger leur politique de santé. Quand les bailleurs de fonds vous tiennent dans les mains…
    Signé: Un vazaha amoureux de Madagascar.

  • Nos chers industriels devraient essayer d’introduire en Chine ou en Russie les huiles essentielles et les conserves même en temps normal et ils verront bien . C’est trop facile de taper sur l’Union Européenne et La France particulièrement sans que ces journaleux aient la diligence de lire les textes correspondants à ces mesures sanitaires . Il est temps de mettre en pratique le credo du PRM sur le concept « malgacho- malgache » car c’est mal barré pour le CVO de concurrencer les vaccins !