Accueil » A la une » Situation d’urgence sanitaire – C’est parti pour la huitième quinzaine
A la une Social

Situation d’urgence sanitaire – C’est parti pour la huitième quinzaine

Le  village  Voara  à  Andohatapenaka  est  désormais  destiné  à  accueillir  les  personnes ayant  les  symptômes  du  coronavirus.

Madagascar entre dans une nouvelle quinzaine de confinement. Le Premier ministre Christian Ntsay a annoncé hier, que de nouvelles mesures sont prises.

Les conditions sont réunies pour que l’état d’urgence sanitaire soit applicable dans tout le territoire national pour la prochaine quinzaine. La pandémie de covid-19 persiste dans le pays comme le montre la recrudescence des cas par contamination ces derniers temps. Le gouvernement, après avoir consulté les chefs d’Institution, a décidé de prolonger la situation d’exception afin de poursuivre la lutte contre la propagation du coronavirus.

L’annonce du décret prolongeant l’état d’urgence sanitaire n’a pas produit beaucoup d’effet dans la vie quotidienne de la population. Chacun s’apprête à s’adapter avec les nouvelles instructions mises en place, notamment dans ses activités, économiques.

Face à ce rude combat, le gouvernement n’entend pas relâcher les efforts déjà entrepris dans ce long processus pour vaincre la pandémie et le renforcement des mesures sanitaires est palpable dans cette lutte. Après le déploiement des troupes militaires dans la région Atsinanana, par exemple, une nette réduction du nombre des malades est observée dans le rapport du Centre de commandement opérationnel Covid-19 d’Ivato. Contrairement à ce qui se passe à Antananarivo où les cas contacts sont en courbe a scendante la semaine dernière.

Courbe ascendante

« La situation s’explique par l’augmentation des prélèvements effectués », indique le ministre des Affaires étrangères, Djacoba Liva Tehinan­drazanarivelo, lors de la réception des équipements offerts par le Royaume de Maroc à Ivato. Le diplomate malgache a alors rappelé que quatre laboratoires sont désormais mobilisés pour traiter les diagnostics afférant au covid-19 et que, de ce fait, le changement des résultats est logique.

Le pays a enregistré trois cas positifs au coronavirus le 20 mars. Le premier décret annonçant la présence de danger imminent sur le plan sanitaire a été annoncé officiellement. Le bilan n’a cessé de s’alourdir par rapport à l’augmentation des patients traités et les nouveaux cas. Trois mois plus tard, le nombre des malades du covid-19 a franchi la barre de deux mille avec dix huit décès.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi