Accueil » Economie » Toamasina – La production électrique renforcée
Economie

Toamasina – La production électrique renforcée

Le projet d’amélioration de la qualité et de la production d’énergie se poursuit. Prochainement, la région Atsinanana en bénéficiera des retombées.

Concrétisation. Trois cent mil­lions d’euros d’investissement seront alloués au renforcement de la production d’électricité dans la région de Toamasina à partir de l’année prochaine. Vendredi, la compagnie générale d’hydroélectricité de Volobe (CGHV) a annoncé la signature d’un mémorandum de partenariat avec deux nouveaux acteurs du secteur de l’énergie pour le projet Volobe lors du forum africain pour l’énergie (AEF). Ainsi, la centrale hydroélectrique de Volobe bénéficiera de l’expertise de SN Power, une société norvégienne spécialisée dans le développement et l’exploitation de centrale hydroélectrique ainsi que de la plateforme d’investissement Africa50, qui est dédiée aux infrastructures du même genre. Développé par la CGHV avec Jovena et Colas, ce projet hydraulique dotera le réseau électrique de la région Atsinanana d’une contenance de 120Megawatts à raison d’une production annuelle de 720Gigawatts. « Une production verte qui permettra, dès 2022, de se substituer à la production d’électricité à base de diesel ou de fuel lourd et générera ainsi de substantielles économies pour les coûts de production de la Jirama », s’enthousiasme Remy Huber, directeur de CGHV. Une production qui entre dans le cadre de la nouvelle politique de l’énergie, prônée par l’État ainsi que la promotion des énergies renouvelables et la transition énergétique, des idées véhiculées lors du forum africain pour l’énergie, cette année

Par ailleurs, dans les prochaines semaines, les principaux acteurs de ce projet, dont l’Etat, les promoteurs, ainsi que la compagnie nationale de l’électricité se réuniront pour définir les termes d’un contrat d’achat d’électricité avec la centrale ainsi qu’un contrat de concession avec le ministère de l’énergie et des hydrocarbures pour baliser l’exploitation de la centrale.

Nationale
« Au même titre que la station solaire d’Ambatolampy, inaugurée récemment, nous nous baserons sur un contrat d’achat de 25 ans et d’une concession de 50 ans. Dans cette même optique, sera privilégiée la recherche de main d’œuvre nationale ainsi qu’un transfert de compétence, effectué par les experts étrangers, sur les postes clés afin que cinq ans après, la phase d’exploitation débute et les techniciens malgaches puissent maîtriser les rouages de la gestion de la centrale », conclut le directeur de CGHV.
La centrale devrait être opérationnelle d’ici l’an 2022 et réduira du tiers le prix du kilowattheure actuel provenant de la production thermique.

 

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Le président de la république Hery Rajaonarimampianiana ne cesse de donner le meilleur de lui pour les malgaches, maintenant Toamasina a été renforcer de sa production en électricité.