Accueil » Régions » Énergie – Hausse excessive du tarif de l’électricité
Régions

Énergie – Hausse excessive du tarif de l’électricité

Les abonnés de Casielec (équivalent à la Jirama) à Ambondromamy s’insurgent face à la hausse excessive du tarif de l’électricité appliquée par ce prestataire de service. Une modification de prix a été appliquée depuis plusieurs semaines. Ainsi, le tarif du kWh passe de 1 800 ariary à 1 550 ariary auparavant.
De plus, depuis le début du Mondial, les habitants ont raté tous les matches à cause du délestage. L’élec­tricité fait défaut toute la journée pour ne ne revenir que vers 18 heures. Puis, le délestage intervient à minuit. Nous avons diminué la production de produits laitiers dont le yaourt », explique une épicière. Le délestage fait rage dans cette commune située dans le district d’Ambato-Boeny. Toutes les activités sont paralysées et la population lance un cri de détresse aux responsables.
Mise à part la facture de la consommation mensuelle, les appareils sont également taxés, tels que le congélateur, le réfrigérateur, la télévision et d’autres équipements. En moyenne, un foyer ou un restaurant paie entre 600 000 et un million ariary par mois de facture.
L’eau potable fait encore défaut dans la commune d’Ambondromamay, les logements sont alimentés par des puits ou de l’eau puisée directement dans la Betsiboka.
« La construction du nouveau pont de Kamoro, sur la RN 4, aurait dû être bénéfique aux habitants et à la commune. Les redevances des grands travaux effectués sur ce pont auraient dû nous rapporter plus d’un milliard ariary. Mais jusqu’à ce jour, nous n’avons rien perçu. Nous en avons besoin pour construire de nouvelles infrastructures pour le bien-être de la population. », déplore le président régional de la protection des droits des consommateurs, Tony R.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi