A la une Magazine Santé

Pandémie de coronavirus – Le cap des cinq cents malades atteint

La Pr Hanta Marie Danielle Vololontiana donne l’état journalier de la pandémie à Madagascar.

La Pr Hanta Marie Danielle Vololontiana a annoncé hier, la détection de quarante-quatre nouveaux malades. Le nombre des victimes du coronavirus atteint ainsi cinq cents.

Soixante-et-un jours après la révélation du tout premier cas de coronavirus par contact, cinq cent malades sont enregistrés. « Quarante quatre nouveaux cas sont détectés, le nombre de guéris s’élève à cent cinquante quatre, le nombre de morts reste deux, et cinq cent malades sont en traitement. » C’est ce qu’annonce la Pr Hanta Marie Danielle Vololontiana, en présentant le point de situation de la pandémie hier.

En sa qualité de porte-parole du Centre de commandement opérationnel de la lutte contre le Covid-19, la Pr Vololontiana parle « d’un risque effréné de propagation du coronavirus en cas de manœuvres déployées qui consistent à contourner l’interdiction de se déplacer dans quatre régions ». Atsinanana, Analamanga, Matsiatra-Ambony et Alaotra-Mangoro restent les régions où il est interdit d’entrer et de sortir. « Les déplacements interrégionaux sont à éviter », insiste-t-elle, en précisant que cette mesure a été édictée à l’endroit des voyageurs.

La circulation des véhicules qui transportent des marchandises, étant permise sur autorisation, des personnes s’immiscent dans ces véhicules, mais sont interceptées par les autorités. Dans son intervention matinale sur l’axe routier vers le Nord, en suivant le littoral est du pays, le gouverneur Richard Théodore Rafidison, à la tête de la région Atsinanana, a été témoin de l’arrestation de voyageurs clandestins qui ont planifié de quitter Toamasina pour Vavatenina. Il lance alors un appel à tout le monde pour une « prise de conscience collective afin d’observer les mesures permettant d’endiguer la pandémie »

Parmi les hôpitaux de la capitale où sont placés les malades du coronavirus, se trouvent ceux de Befelatanana, d’Anosiala et d’Andohatapenaka. C’est au niveau de ce dernier que trois guéris ont été signalés hier. S’agissant des malades finalement déclarés guéris, la Pr Vololontiana rassure sur l’existence des « anticorps naturels qui se créent dans l’organisme, mais dont la durée reste indéterminée ». Toujours selon la Pr Vololontiana, les malades guéris développent ces « anticorps » eux-mêmes au même titre que les êtres humains sains, mais « ils doivent adopter les même mesures de prévention que tout le monde ».

Tandis qu’aucun cas de récidive de la maladie n’est constaté, dix malades du coronavirus restent en état grave et les quarante-quatre nouveaux malades signalés hier, sont désormais hospitalisés dont quatre à Moramanga, vingt-neuf à Toamasina et onze à Antananarivo. Ces cas positifs ont pu être détectés grâce à l’analyse d’un total de deux cent trente-quatre prélèvements.

Pour le cas du laboratoire mobile à Toamasina, treize cas positifs sont découverts sur les quarante prélèvements analysés. Dans la capitale, au laboratoire de l’Institut Pasteur de Madagascar, sept cas positifs sont détectés sur cent un prélèvements, et au centre d’infectiologie Charles Mérieux, sur les quatre-vingt-treize prélèvements étudiés sont découverts treize cas positifs à Toamasina et onze à Antananarivo.