A la une Politique

Résultats préfabriqués – Rajoelina annonce la victoire de l’IRD à Paris

Durant sa rencontre avec le Medef, hier, le président de la République a annoncé que l’IRD aurait conquis la majorité absolue à l’Assemblée nationale. Il parle de plus de quatre-vingt sièges gagnés.

La majorité absolue. À entendre Andry Rajoe­lina, président de la République, la coalition « Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina », connue sous le cigle IRD, aurait atteint ses objectifs électoraux. Le chef de l’État a indiqué que le front politique qui soutient l’Initia­tive pour l’émergence de Madagascar (IEM), a gagné plus de quatre-vingt sièges à l’Assemblée nationale.
« (…) Les partis soutenant l’Initiative pour l’émergence de Madagascar sont largement sortis vainqueurs du scrutin. Si nous avons estimé avoir soixante-cinq députés, aujourd’hui nous en sommes à plus de quatre-vingt-cinq, voire quatre-vingt-dix députés contre vingt pour notre concurrent politique sur place », a déclaré le locataire d’Iavoloha, lors de sa rencontre avec les membres du Mouvement des entreprises de France (Medef), hier.
Le président de la Répu­blique est en visite officielle en France. Un déplacement de six jours durant lequel il rencontrera son homologue français, Emmanuel Macron, ce jour. La délégation présidentielle veut, du reste, mettre en avant le fait que cette visite d’État servira, également, à séduire les investisseurs français. Le premier jour du chef de l’État en terre française a donc, été marqué par une rencontre avec le patronnat français regroupé au sein du Medef, à Paris.

Adhésion populaire
Lors d’une conférence de presse, hier, la Commission électorale nationale indépendante (CENI), a, pourtant, demandé aux acteurs de s’en tenir aux règles électorales. Thierry Rakotonarivo, vice-président de la CENI, a rappelé que personne ne peut diffuser des résultats partiels ou complet à part ceux émanent de l’entité chargée de l’organisation du scrutin. Les propos du chef de l’État, hier, à Paris, a alors, été pointé du doigt par une partie de l’opinion publique.
Dès la fin des décomptes des voix, plusieurs candidats, dont ceux réputés d’opposition se sont, également, empressés de crier à tout vent leur victoire. Cet acte hâtif pourrait, toutefois, mettre en péril l’apaisement postélectoral, en cas de revirement des résultats. Les chiffres publiés par la CENI, hier, à 18 heures, ne font, en effet, état que d’environ 30% des bureaux de vote. Selon le vice-président de la CENI, la tendance définitive ne devrait être fixé qu’aujourd’hui.
Pour éviter d’entamer le processus qui devra encore, passer un verdict de la Haute cour constitutionnelle (HCC), la CENI a, cependant, indiqué que les résultats provisoires officiels qu’elle publiera ne concernera que le score de chaque candidat. « Nous ne dirons pas qui a gagné », a déclaré Thierry Rakotonarivo. Les contentieux électoraux et d’éventuels redressements de voix par la HCC sont, en effet, à prendre en compte.
Mettre en avant la victoire de l’IRD aux législatives, de prime abord, a été une manière pour le locataire d’Iavoloha de démontrer que la conjoncture sociopolitique dans la Grande île est idéale pour un investissement massif. « Madagascar va amorcer un virage à 180°, pour assurer sa croissance et son émergence. Nous invitons les investisseurs à venir à Madagascar, puisqu’il y a du changement. La volonté, la gouvernance et la conjoncture sont là », a-t-il lancé.
Pour densifier cet appel aux investisseurs, le président Rajoelina a ajouté, « en quelques mois, nous avons travaillé d’arrache-pied pour établir la paix et la sécurité. Les résultats sont perceptibles. La population adhère et reconnait les efforts. Pour preuve, lors des élections législatives de ce lundi 27 mai, c’est-à-dire, hier, les partis soutenant l’Initiative pour l’émergence de Madagascar sont largement sortis vainqueurs du scrutin ».
Faire de Madagascar la vitrine du développement de l’Afrique par le bais de l’industrialisation est le leitmotiv souligné, hier. Une majorité confortable à la Chambre basse sera un atout pour le pouvoir. Cela lui faciliterait les démarches législatives nécessaires à la mise en œuvre des projets inscrit dans l’IEM, notamment, lorsqu’il s’agira de prendre des mesures délicates, voir impopulaires. Le taux d’abstention record devrait, toutefois, amener le pouvoir à rester prudent quant à l’adhésion populaire.

9 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • L’abstention est le reflet d’un manque manifeste d’éducation et de culture politique de la population . La perception de l’importance du droit civique chez les citoyens est loin d’être une réalité à Madagascar surtout pour une élection de proximité . VANF a raison de parler de déni de démocratie mais dans un sens . Il faut savoir que dans quelques pays le droit de vote d’une catégorie de population est encore bafoué . Cette chance d’exprimer son choix lors d’un suffrage direct pour la constitution de la chambre représentative est un acquis incontestable dans une république où la séparation des pouvoirs est capitale .

  • olona tsy ampy fahazotoana, fahavonona hifidy ve no ilazana lanimbahoaka ny depiote iray, mba menatra fa ilay mpifidy noterena @ fomba samihafa koa no tena nanimba ity firenena ity, ny kandida fidiana tsy mivaky loha izay fomba handreseny…..Mahatra fahalalana isika Malagasy.

  • je pense que seul l’occupation des membres de l’IRD dans la place de l’assemblé peut facilité la démarche du projet IEM du président Andry et aussi d’évité de plusieurs contradictoire

  • je crois bien que ce n’est pas une question des résultats préfabriqués, c’est une question de la suite logique, vu que les nombres des bureaux de votes traités accroît chaque heure et chaque minute qui passe; il est probable que la victoire sera remporté par les candidats IRD.

  • Non mais pourquoi Préfabriqués?? Savez vous que des résultats provisoire sont publié à la page face book de la CENI !! Et que si l’ird ne soit pas en premier place ils sont en deuxième surtout dans la capitale! Mais dans les provinces oui bien évidement Victoires absolue de l’IRD! Pourquoi il mentirait ors que sa sera publier sur le net! Il ne fera jamais honte à lui-même

  • c’est pas du tt préfabriqué mais ça vient sur la tendance de la ceni ! pareille a son regard,même pas provisoire ou officiel ,je vois que la majorité dans l’assemblé c aux IRD ! bravo les gars et merci aux compatriotes qui ont besoin du vraie développement

  • la victoire de l’IRD est incontournable. la majorité parlementaire est très sur pour les candidats qui sont avec le président andry rajoelina. ce qui veut dire que la plupart des malagasy veut le développement rapide sans obstacle. il faut supporter le président pour ses projets.

  • il es à Paris mais il connait très bien ce qui se passe à Madagascar, il a aussi raison dire cela car c’est la réalité ici mais que les opposants politiques ne supportent pas qu’il a crié victoire.

  • Le problème n’est de savoir qui a gagné, mais pourquoi se mettre en porte faux en annonçant ces résultats. Seul la CENI est autorisée à le faire. Quelque part le fait que la majorité des députes soient IRD n’est pas gênant, au contraire ce sera bien pour tout le monde. Comme ça on donne au PRM la liberté de diriger ce pays selon comme il veut, vu que le sénat ne sera plus que l’ombre de lui même s’il arrive à survivre à toutes les attaques du PRM.
    Comme ça on ne rejettera pas la faute aux opposants ni au autres en cas d’échec du fameux IEM qui n’a toujours pas vu le jour. Tous ce qui a été mis en place actuellement sont des projets qui ont été initié avant 2018 .Mais comme la période 2009 et 2013 était un vide sidéral côté projet il ne reste que les projets de Ravalo et Rajao qui sont en cours actuellement.