Actualités Economie

Secteur numérique – À la quête du marché océan Indien

Le groupement des opérateurs de la technologie compte rassembler en un seul bloc les acteurs du secteur pour ouvrir le marché au monde.

Ouverture, le développement du secteur des services de technologies de l’information et de la communication (TIC) à Madagascar se voit redonner un second souffle. C’est dans le cadre de la normalisation de ce marché des TIC dans la grande île que le groupement des opérateurs de la technologie de l’information et de la communication (Goticom) a présenté, hier, à la chambre des commerces et des industries d’Antaninarenina le lancement du projet pilote «Démarche Cluster TIC» que le groupement réalise avec le programme d’Appui à l’Emploi et à l’Intégration Régionale Procom de l’Union Européenne. Du fait même du sens de la démarche «cluster» visant à rassembler en un seul bloc les professionnels du secteur, l’objectif principal du projet étant de contribuer au développement du secteur des services TIC, se veut être un moteur de mutualisation des ressources et compétences des entreprises locales pour des projets à grande valeur ajoutée dans une démarche rassembleur des différents acteurs de ce secteur dans le pays, afin de permettre à ces derniers une facilité d’accès quant à la con­quête du marché régional de l’océan Indien, voire même au niveau international.

Exemplaire
« Madagascar a des ressources et des potentiels mal exploités pour la plupart. Reste à cadrer le tout dans une politique de gestion et de gouvernance visant à capitaliser les bonnes prati­ques de la démarche cluster TIC », explique Dominique Bourgault, coordonnateur du programme Procom. La mise en œuvre du projet pilote s’effectuera au terme de onze mois. De février à décembre, quatre entreprises dont Ibonia, Ingenosya, Ambre Associates et Orchid System montreront l’exemple en apportant chacune ses compétences et maîtrises dans un esprit de complémentarité afin de mettre en avant les capacités des acteurs du numérique malgaches au niveau océan Indien lorsque ces derniers arrivent à former un seul bloc. « La démarche régionale est déjà engagée pour faire connaître le Cluster TIC malgache chez nos îles voisines, notamment à l’île Maurice et prochainement à La Réunion », conclut Jean Luc Rajaona, président du Goticom.

Harilalaina Rakotobe