Social

Transport maritime – Contrôle scrupuleux des parcours des bateaux

Sans distinction. Tous les navires envisageant d’accoster sur un des ports de la Grande île passeront à la loupe. « Que ce soit des bateaux de croisière ou des navires marchands, le traitement sera le même, afin de restreindre les risques d’entrée du corona virus sur le territoire », a expliqué Joël Randriamandranto ministre du Transport. Tous les vaisseaux doivent déclarer, aux autorités, les dix derniers ports où ils ont accosté. Les passagers, ainsi que les membres d’équipages passeront des batteries de test au large. Ces tests et contrôles seront effectués par les agents de la santé qui valideront, ensuite, les autorisations ou non de ces navires pour accoster dans un des ports de la Grande île.

« Toutes les personnes à bord d’un navire passeront obligatoirement ces tests. Y compris les navires transportant des marchandises. S’il s’avère que les contrôles rendent compte de risque de présence du virus, le navire sera immédiatement refoulé. Dans le cas contraire, les membres de l’équipage et les passagers pourront débarquer », rassure le ministre du Transport.