Social

Sécurité – Une brigade canine aux frontières

C’est en réalisation du plan stratégique de la douane qu’une innovation vient d’être annoncée. Un financement japonais, à hauteur de 96 054 USD, donne à la douane les moyens d’acquérir des chiens pour ériger une brigade canine opérationnelle dans neuf mois au niveau des ports et aéroports. Une formation des chiens et des maîtres-chiens constitue alors le vif du projet lancé, ayant pour finalité de lutter contre les migrations à risque, le trafic de drogue et l’exploitation illicite des ressources nationales. Surtout à l’occasion des fuites et des arrivées aux frontières, actuellement, davantage de surveillances et de protections s’imposent. Selon un communiqué officiel, « La douane malgache, à travers ses missions de sécurisation des recettes, de facilitation des échanges et de protection des ressources, adopte aujourd’hui une nouvelle vision ». La douane va s’atteler à la mise en place de la brigade canine en raison de l’enjeu que présente la sécurité des 5000 km de côtes qui constituent les frontières naturelles du pays. Avec l’accentuation de la sécurité portuaire et aéroportuaire pour commencer, des résultats sont attendus par rapport à une baisse de la criminalité transfrontalière. « Le renforcement de la sécurité au niveau des aéroports d’Ivato et de Nosy-Be et du port de Toamasina constitue une priorité identifiée dans le nouveau plan stratégique de la douane pour la période 2020-2023 », d’après toujours le communiqué conjoint de la douane de Madagascar, de l’organisation internationale de la migration ou OIM et de l’ambassade japonaise.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter