Chronique

Publicité – Quand la pub se trompe

Ce qui reste des installations du zoo de Mogo, après l’incendie qui a dévasté la zone touristique.

Il faut reconnaître que le scénario n’est pas mal imaginé. Il montre la chanteuse Kylie Minoque s’ennuyant à en mourir dans une tenue digne de la Reine-mère d’Angleterre. Arrive le comédien Adam Hills, très décontracté, qui amorce la conversation en s’appuyant sur une cloison. Celle-ci tombe sous le poids, laissant la place à des paysages de grands espaces, des plages sublimes de sable blanc, des eaux cristallines, de gentils petits marsupilamis appelés quokkas, de la très bonne gastronomie arrosée de très bon vin… C’est le paradis, c’est l’Australie ! La publicité est destinée exclusivement au marché britannique, et diffusée le 25 décembre dernier à une heure de grande écoute, avant et après le traditionnel discours de la Reine. Le message véhiculé est à peu près le suivant : « Oubliez le Brexit, oubliez le brouillard de Londres, oubliez l’hiver ! Venez chez nous au bout du monde, peut-être pas pour vous expatrier, mais pour passer d’inoubliables vacances ! », Ce film entre dans le cadre du plus gros investissement de promotion jamais réalisé par le tourisme australien au Royaume Uni.

Tout aurait pu être pour le mieux dans le plus beau des paradis sauf que, au moment même de la diffusion du clip, une partie de l’Australie est à feu et à sang, ravagée par des incendies incontrôlables. Flore ratiboisée, faune carbonisée, c’est l’enfer, et ce n’est pas du cinéma.

Résultat : la publicité qui a coûté une fortune tourne à la contrepublicité, et essuie les foudres des internautes qui crient au scandale. Shame !

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter