Social

Projet Tanà-Masoandro : Une entente trouvée avec des propriétaires

Philippe Rateloson, directeur général de l’APIPA a fourni des explications sur le projet Tanà-Masoandro.

La réalisation du projet Tanà-Masoandro est actuellement en phase de négociation. Le processus est confié au bureau de liaison implanté au Village Voara Andohatapenaka. Depuis l’ouverture du dialogue sur l’expropriation des terrains à Ambohitrimanjaka, en octobre, sept cents familles se sont renseignées. « Deux cent quarante trois propriétaires sont disposés à céder leurs terrains à l’état. La commission d’évaluation est à pied-d’œuvre pour fixer le coût de l’indemnisation », a relayé Philippe Rateloson, directeur général de l’Autorité pour la protection contre les inondations de la plaine d’Antananarivo sur les ondes de la Radio Antsiva, hier.

La coordination de la négociation avec les propriétaires de terrains touchés par le projet Tanà-Masoandro à Ambohitrimanjaka est confiée à l’APIPA. Sur les sept cents familles qui sont venues consulter le bureau, le tiers attend l’accélération de la démarche administrative pour aboutir à un acte concret. Après, la régularisation à l’amiable de l’accord facilitera la procédure. « L’acte de vente sera établi au niveau du guichet unique et le paiement se fera par la suite », ajoute Philippe Rateloson avant de souligner que « la saisine du tribunal constitue également une voie légale pour les parties non satisfaites des coûts d’indemnisation proposés par l’état. L’expropriation sera le dernier recours de la négociation ».

Actuellement, la fixation du coût du mètre carré de parcelle touchée par le projet est attendue. La décision revient à la commission administrative.

Doléances

Pour certaines familles, certains points méritent encore un éclaircissement. Un père de famille sous couvert d’anonymat qui habite à Anosibe Zaivola s’inquiète sur le prix qui sera accordé au moment de la conclusion de la vente. « Nous avons attendu ce prix depuis décembre mais aucune indication n’est sortie jusqu’à présent », explique-t-il.

Le 20 janvier, lors d’un déjeuner de presse à Iavoloha, le président Andry Rajoelina a annoncé son initiative de rencontrer la population d’Ambohitri­manjaka. La descente de chef de l’état est très attendue par la population pour qu’elle puisse évoquer les doléances autour de la mise en œuvre de ce projet.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter