A la une Chronique

Hôpitaux – Girard et Robic, des noms qui sont restés

L’hôpital colonial à Soavinandriana n’a pas beaucoup changé par rapport aux établissements construits sous Ranavalona III.

« Pour que la mer ne soit plus la limite de notre rizière »

On a eu beau le rebaptiser Centre Hospitalier de Soavinandriana, cet établissement historique est resté, aujourd’hui encore, Girard et Robic dans le quotidien des Tananariviens ou même, pour faire plus court, tout simplement « Girard ». Mais que sait-on au juste de ces noms devant lesquels le temps qui passe a fini par capituler ?

C’est en 1907 que Georges Girard entre à l’École de Santé Navale de Bordeaux où il décroche une licence en Sciences en 1911, et son doctorat en médecine deux ans plus tard. Parti au front, il est démobilisé en 1917 pour blessure de guerre, et est affecté à l’hôpital de Diego Suarez comme médecin résident. Il rentre en France en 1920 pour suivre un stage à l’Institut Pasteur de Paris, ce qui le qualifie pour être le directeur de l’Institut Pasteur d’Antananarivo de 1922 à 1940.

Cet Institut d’Antananarivo avait été ouvert en 1898 par Gallieni, sous son premier nom d’Institut antirabique et de vaccinogène. L’objectif était de lutter contre la rage, mais aussi la variole que Madagascar fut le premier pays au monde à éradiquer. À la suite d’une succession d’épidémies, notamment de méningite cérébro-spinale, de peste, de grippe espagnole, les autorités accordent au docteur Girard les crédits nécessaires pour équiper l’Institut d’un véritable laboratoire de microbiologie, d’hygiène générale, et de prophylaxie.

Le Dr Georges Girard a assuré la direction de l’Institut Pasteur d’Antananarivo de 1922 à 1940.

Premier vaccin contre la peste

En 1927, l’Institut Pasteur d’Antananarivo devient une fondation privée mais à vocation publique, placée sous la tutelle des autorités locales et bénéficiant de la garantie qualitative de l’Institut Pasteur de Paris. L’histoire a retenu du docteur Girard un scientifique qui s’illustra par ses nombreux travaux sur la peste. Cette maladie est entrée à Madagascar par le port de Toamasina en 1898, et apparut sur les Hauts-Plateaux en 1921 sous sa forme pulmonaire, la plus dangereuse de toutes. C‘est en 1931 que Girard et son collaborateur Jean Robic mettent au point un vaccin vivant atténué, c’est-à-dire non pathogène. C’est le vaccin EV, premier vaccin efficace contre la peste. Pour rassurer sur la parfaite innocuité de ce vaccin chez l’homme, les deux codécouvreurs et quelques collaborateurs se l’injectent plusieurs fois. Les campagnes de vaccination de masse commencent en 1932 avec des résultats spectaculaires. De 3 500 à 4 000 cas annuels, les chiffres tombent à 200-300. La peste n’est pas vaincue, mais elle est maîtrisée. De nombreux pays adoptent le vaccin EV.

Les travaux du docteur Girard ne se limitent pas à la peste, mais couvrent tous les aspects de la pathologie malgache. Revenu à la maison-mère de Paris en 1940 en tant que chef du Service de la peste, il prend une retraite bien méritée en 1959, muni des plus hautes distinctions honorifiques, et s’éteint en 1985 à l’âge de 97 ans.

Jean Robic, pour sa part, effectue sa première affectation outre-mer au Maroc, suivi d’un stage dans les laboratoires de l’Institut de Paris. Son séjour malgache commence en 1926 par l’Itasy. Il rejoint l’Institut Pasteur en 1927 à la demande de Girard dont il devient l’adjoint. Bien qu’homme de laboratoire, le docteur Robic ne rechigne pas à descendre sur le terrain pour observer et contrôler l’application des mesures préconisées. En plus de la direction de l’Institut qu’il assume à partir de 1940, il tient un rôle important à la tête des Services sanitaires de Madagascar. Il quitte définitivement la Grande Ile, le 30 décembre 1953 après vingt sept ans passés au service de ce pays.

L’ancien hôpital colonial d’Antananarivo porta le nom de ces deux hommes de sciences et humanistes pendant vingt ans, de 1957 à 1977. Et l’Histoire suivit son cours, les effaçant du portail de l’établissement et des supports officiels, mais pas des mémoires.

Girard et Robic ont donné leurs noms à l’ancien hôpital colonial.
Le Dr Georges Girard.
Le Dr Jean Robic.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Izao andry rajoelina manao izao fanambarana izao (FIAVIAKO BETSILEO)
    IANAREO TANINDRANA BABAKOTO DRABA(DONDRONA)
    Ny zavatra mba fantatrareo dia mampandihy fitombenana.
    Asaiko mampandihy fitombenana daholo ianareo na zazavakely na tanora na antitra dia mandihy fitombenana daholo.
    Nanao campagne izao andry rajoelina dia nasaiko nampandihy fitombenana daholo ianareo dia nifidy ahy ary ny takalon’ny fampandihizana fitombenana.
    – Hamidiko daholo ny taninareo ary izay manohitohitra dia vonoiko daholo na gadraiko ianareo tanindrana draba: TOMASY
    – NOMEKO NY KARANA DAHOLO BRICKAVILLE TANY 10 000HECTARES : TANINDRANA DRABA DONDRONA.
    – AMIDIKO AMNI’NY ARABO NY TANY 60 000HECTARES / TANINDRANA DRABA DONDRONA.
    – HO AMIDIKO AMIN’NY KARANA SY NY SINOA NY SISIN TANIN’I TOAMASINA / TANINDRANA DRABA DONDRONA
    – EFA NAMIDIKO AMIN’NY KARANA DAHOLO AMBOHITRIMANJAKA : MIARAMILA TANINDRANA DONDRONA ANGEREZAKO DAHOLO TSY MAINTSY
    MANAIKY NY BAIKOKO HAMONO MERINA .
    – ZA TSY TERORISTA FA IANAREO TANORA TANINDRANA MPANGALATRA OMBY DIA TERORISTA ARY VONOIKO DAHOLO NY TANORA AMPIASAIKO FITAOVAMPIADIANA MAHERY VAIKA ARY TENA MAHERY VAIKA HAMONONA ANAREO TANORA TANINDRANA MPANGALATRA OMBY.
    – ZA andry rajoelina NANOME ABATOIRE HO AN’NY SINOA FENO ERAN’ANTANANARIVO SY SUD MADAGASIKARA ARY ATAOKO FENO ABATOIRE ERAN ‘ I MADAGASIKARA AHFAHANAREO TANORA TANINDRANA DRABA MANGALATRA OMBY.

    – VELIRANO NATAOKO : HOFONGORAKO NY MAPNGALATRA OMBY : VONOIKO DAHOLO VONOIKO DAHOLO IANAREO TANORA DRABA TANINDRANA ARY TSY ASIAKO FIANTRANA MIHINTSY. OMEKO BAIKO NY MIARAMILA SY ZANDARY DONDRONA DRABA BABAKOTO HAMONO ANAREO TANORA TANINDRANA MPANGALATRA OMBY.
    TSY MAHALALA AHY BETSILEO ANGAHA IALAHY TANINDRANA.
    VONOIKO DAHOLO NY MERINA 7 FEVRIER 2009 GADRAIKO DAHOLO NY MERINA ARY ATAOKO MATAHOTRA AHY.
    VONOIKO DAHOLO IALAHY TANINDRANA MPANGALATRA OMBY TERORISTA IALAHY MIARAMILA ZANDARY SY MIARAMILA TANINDRANA DRABA OTRAN IALAHY IHANY NO ASAIKO MAMONO AN’IALAHY.
    AMIDIKO DAHOLO NY TANIN’IALAHY TANINDRANA ANGEREZAKO DAHOLO IALAHY TANINDRANA REHETRA REHETRA.
    TANINDRANA = BABAKOTO DRABA DONDRONA TSY MAHARAKA NY HAFETSEKO BETSILEO .
    NA NY MERINA ARY TSY MAHARAKA NY HAFETSEKO .
    ZAVATRAREO TANINDRANA DIA MAMPANDIHY FITOMBENANA ARY ASAIKO MAMPANDIHY FITOMBENANA DIA AVY EO ANGEREZAKO ASAIKO VONOIN’NY MIARAMILA TANINDRANA DRABA IANAREO TANINDRANA.
    IANAREO TANINDRANA IZAY MANAKATSAKANA NY FAMAROTAKO NY TANINREO TANINDRANA DIA GADRAIKO SY VONOIKO DAHOLO
    NY OBJECTIF KO DIA HAMONO ANAREO TANINDRANA DRABA : SAKANAKO NY MERINA TSY HANAMPY ANAREO TANINDRANA DRABA TSY MISY ILANA AZY AMBATONDRAZAKA IZAY MERINA MITADY HANAMPY ANAREO @ KERE ANY ATSIMO DIA SAKANAKO GADARIKO ARY OMEKO IST.
    ZA NO TENA BETSILEO FETSY RATSY 1 270 000 NO FRAUDE ELECTORALE LISI PIFIDIANANA NOFENOIKO NAHALANAY AHY HO filoha :
    MIARAMILA SY ZANDARY DRABA DONDRONA DAHOLO IANAREO ANGEREZAKO DIA BAIKOKO OTRAN SONEGALY MAHAZO BAIKO TSISY LOHANY DRABA
    APARITAO ITY MESSAGE ITY APARITAO ITY MESSAGE ITY APARITAO ITY MESSAGE ITY