A la une Economie Social

Ivato – Un hôtel chinois ferme ses portes

Vigilant. Un hôtel chinois à Ivato a fermé ses portes depuis le 26 janvier et pour une période indéterminée. Dans son annonce, son gérant précise qu’une telle décision a été prise, pour des raisons de sécurité, face à la « menace du coronavirus ». Il est le premier et l’un des rares hôtels et restaurant chinois à avoir fermé leurs portes depuis que cette maladie défraie la chronique. Dans cette même commune, d’autres hôtels sont toujours ouverts et ont des personnes en provenance de la chine, parmi leurs clients.

Le ministère de la Santé publique rassure que jusqu’à présent, la maladie n’a pas encore franchi la frontière malgache. « Aucun des passagers qui sont entrés dans nos aéroports n’a rempli les critères de suspicion. Nous attendons et sommes sur nos gardes. Le système de surveillance est renforcé », rassure le Dr Armand Rafalimanantsoa, directeur de Veille sanitaire et de surveillance épidémiologique et riposte, auprès du ministère de la Santé publique.

Malgré cela, les Malgaches ne se sentent pas sécurisés. Les demandes de fermeture des vols qui relient Chine et Madagascar s’amplifient. « Des grands pays comme la France ou les États-Unis n’ont pas réussi à empêcher les porteurs du virus à entrer, comment Madagascar y arrivera-t-il si nous ne fermons pas nos frontières ? », réagissent plusieurs personnes.

3 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Il faut au moins 14 jours après leur passage en chine, que les responsables peuvent dire que ces voyageurs n’ont pas le virus, et oh ! , je ne suis pas medecin mais bon !

  • Salama e,
    Hendry izy nitsara tena nanakatona ny hoteliny.
    Ny fitondrana no tokony handray ny fepetra rehetra, hanakelezan ny fipariahan’ny tsimoko aretina (limiter les dégats) satria toa nofy ihany ny manafoana (na eradiquer le mal) satria ny ratsy tsy kely lalana.
    Inona no handrasana tsy hanakatonana ny « frontiere » amin’ny sinoa e? FOANO NY SIDINA REHETRA NA MANKANY NA AVY ANY. ATAOVY QUARANTAINE NY OLONA REHETRA AVY ANY. JEREO NY SAMBO SY NY ENTANA AVY ANY! TSY ALEO VE MISOROKA E! NY TENA KELY FOFON’AINA. MATIMATY FOTSINY NY OLONA SA IZAY NY BUT MANIP????
    Mahereza e

  • Salut tout le monde,

    1) Ne pas annuler les vols de-vers la Chine, par contre « vérifier et surveiller de très près TOUS LES PASSAGERS ARRIVANT A MADA » : si parmi les passagers il y a un ou plusieurs qui ont été ou qui viennent de la région précise en Chine d’oû provient ce virus, les mettre caremment en quarantaine etc

    2) Etant depuis longtemps dans le tourisme, je reconnais ne pas savoir ce qu’est un hotel chinois, je demande donc à l’auteur de cet article de bien vouloir nous dire, préciser « comment est un hotel chinos » .
    Sao dia mba un hotel appartenant à un-des chinois no tokony ho izy !!!