Chronique

Biocarburant : L’énergie verte par excellence

Le pressage de graines donne une huile utilisée comme carburant.

La canne à sucre, le colza, ou encore le palmier sont exploités à des fins énergétiques dans beaucoup de pays, mais ils présentent l’inconvénient de pouvoir provoquer un certain nombre de problèmes. Leur production exige, en effet, de vastes étendues pouvant être affectées à d’autres fins tout aussi prioritaires, dont les cultures vivrières et les produits d’exportation. Ce phénomène d’accaparement s’observe dans des pays comme l’Indonésie et le Brésil. La monoculture de ces plantes peut aussi exiger l’utilisation de produits risquant de polluer les nappes phréatiques. De plus, leur transformation en biocarburant est très gourmande en énergies fossiles.

Selon les spécialistes du secteur, le jatropha, au contraire, présente des avantages indéniables. Il pousse déjà à l’état sauvage dans des pays comme Madagascar et l’Inde. En plus, il donne de bons résultats même sur des sols arides, et ne risque donc pas de rogner sur les bonnes terres pouvant être avantageusement affectées à d’autres exploitations. Le jatropha peut être le recours providentiel pour les campagnes de replantation dans certains périmètres particulièrement difficiles et peu productifs.

Le dernier et non le moindre des atouts du jatropha est que la fabrication de son huile peut se faire de façon artisanale. Voilà qui ne peut qu’être bénéfique à l’économie du monde rural.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter