Accueil » Régions » RENFORCEMENT DE CAPACITÉ – Des formations de qualité pour les jeunes
Régions

RENFORCEMENT DE CAPACITÉ – Des formations de qualité pour les jeunes

Pierre Raolina Andriambololona lors de sa prise de fonction comme directeur général du Fonds.

Le Fonds malgache de formation professionnelle, FMFP, en sa qualité de partenaire technique et financier, et Rio Tinto QMM, le porteur du projet et contributeur financier ont signé en juin dernier un Protocole de partenariat visant à soutenir la compétitivité des entreprises locales et les initiatives entrepreneuriales dans la région Anosy. Par l’entremise des dispositifs de financement de formation. Les deux entités se sont engagées à améliorer les compétences des jeunes en recherches d’emplois. Après quelques mois de préparation, la campagne de mise en œuvre du programme d’apprentissage sur les métiers spécifiques et porteurs d’emplois a été lancée par le FMFP au niveau des neuf communes ciblées travaillant en étroite collaboration avec l’entreprise minière QMM dans la région de l’Anosy. Pour mener à bien ce projet dont l’objectif repose sur la sensibilisation et l’information des communautés aux conditions d’éligibilité au programme, une délégation du FMFP dirigée par son directeur général, Pierre Raoelina Andriambololona, s’est rendue sur place.

Côte à côte avec l’équipe de Rio Tinto – QMM, ils ont sensibilisé les jeunes sur cette opportunité qui leur est offerte de faire partie des 300 bénéficiaires qui seront formés aux métiers d’avenir (mécaniciens, soudeurs, conducteurs d’engins, aides électriciens industriels, lifter, peintres industriels, échafaudeurs, maçons, plombiers…). Ces compétences sont très recherchées par les différentes entreprises dans la région faute de main d’œuvre qualifiée. Durant les descentes, les responsables du FMFP ont rencontré les maires pour solliciter leur collaboration dans cette campagne de sensibilisation afin qu’ils incitent les jeunes à postuler.

Des affiches et des fiches d’information contenant les pièces à fournir et les critères pour postuler leur ont été remis. Les bénéficiaires seront surtout les jeunes (hommes et femmes) d’environ 18-35 ans. A ce constat cité sur la demande constante de main d’œuvre qualifiée, s’ajoute la recherche accrue d’emploi par les jeunes. Pour preuve et d’après un responsable de QMM, pour 12 offres d’emplois publiées par la société, plus de 1 500 dossiers ont été reçus. Le taux de chômage est donc très élevé. Par exemple, dans la commune rurale de Mahatalaky, il avoisine 50-70 %.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter